Passer au contenu principal

Des routes plus sûres pour tous les usagers : l’ITF appuie des normes routières mondiales pour sauver des vies

« Tout usager de la route est en droit de savoir que tout est mis en œuvre pour assurer sa sécurité. Or, ce n’est pas le cas. Les routes tuent chaque année 1,35 million de personnes – soit 3 700 victimes chaque jour et plus de deux personnes à la minute. C’est un scandale auquel nous répondons : ça suffit ! » – Stephen Cotton, ITF general secretary

Crédit : Mario Micklisch

L’ITF appelle à soutenir la mise en œuvre de nouvelles normes mondiales qui permettront d’infléchir le nombre de personnes tuées chaque année sur les routes du globe – que l’on estime à 1,35 million et auquel s’ajoutent 50 millions de blessés graves.

Pour être mises en œuvre, et ainsi changer la donne et sauver des vies, ces nouveaux principes directeurs ont besoin du soutien des personnes qui travaillent et circulent sur les routes, des syndicats de travailleurs des transports, des employeurs et des gouvernements.

« Il est de notre devoir à tous d’adopter ces normes, tout simplement. Pensez au nombre de personnes et au volume de marchandises qui circulent sur les routes... l’importance de ces normes est évidente. Les routes sont devenues dangereuses ; elles font des victimes et détruisent des familles chaque fois que ces normes ne sont pas appliquées » a déclaré le Secrétaire général de l’ITF, Stephen Cotton.

Et d’ajouter : « Plus les gens nous soutiendront dans cette démarche, plus nous aurons de chances d’obtenir leur mise en pratique et de sauver des vies. »

Crédit : Jaxport

L’ITF exige que :

Les principes directeurs comprennent plusieurs points essentiels qui, selon l’ITF, devraient être incorporés dans le droit national, et notamment :

  • le travail décent et la sécurité routière sont une responsabilité qui incombe aux « acheteurs de services de transport » et autres « parties prenantes de la chaîne du transport routier » – qui sont les clients majeurs au sommet de la chaîne d’approvisionnement ; les employeurs économiques
  • pour la première fois, l’employeur économique est responsable de la chaîne d’approvisionnement
  • des taux de rémunération durables doivent être définis et appliqués pour tous les conducteurs de véhicules utilitaires 
  • les principes directeurs portent sur le transport routier de marchandises sur longue distance, sur le transport de voyageurs et sur le secteur logistique courte distance
  • tous les conducteurs devraient être reconnus en tant que travailleurs, indépendamment de leur situation professionnelle
  • les gouvernements doivent fournir et réglementer des contrats normalisés
  • les travailleurs évoluant dans des « formes d’emploi nouvelles et émergentes », à l’instar de l’économie des petits boulots, doivent jouir du droit de négociation collective, quelle que soit leur relation de travail avec l’employeur.
Crédit : Mike Mozart

Agissez

L’ITF encourage les syndicats affiliés à aller au-devant des gouvernements, des sociétés de transport et des acheteurs de services de transport afin de les exhorter à mettre en œuvre les principes directeurs dans la législation, dans la réglementation et dans la pratique.

À cette fin, l’ITF et l’OIT produiront de nouveaux matériels et proposeront des formations. Les affiliés intéressés sont priés d’entrer en contact avec Deniz Akdogan : Akdogan_Deniz@itf.org.uk

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.