Passer au contenu principal

Privatisation des chemins de fer

Protéger l’emploi des cheminots

Nous voulons que le rail retourne dans le giron public. Partout dans le monde, les cheminots et leurs syndicats paient un lourd tribut à la privatisation et aux politiques néolibérales.

Ces politiques ont réduit le nombre de réseaux ferroviaires et amorcé une orientation vers le recours aux travailleurs occasionnels. Elles ont également entraîné :

  • un recul de la sécurité
  • des pertes d’emplois
  • la fermeture des lignes non rentables  
  • l’augmentation de la sous-traitance dans le secteur ferroviaire  

Partout, des institutions comme la Banque mondiale prônent la privatisation. En Europe, l’ETF et ses syndicats mènent campagne contre le quatrième paquet ferroviaire et usent de l’influence internationale pour que l’on ne touche pas au rail ni aux services ferroviaires européens.

Pour en savoir plus sur la campagne de l’ITF contre le quatrième paquet ferroviaire.

Les syndicats doivent faire comprendre qu’il existe d’autres options que la privatisation. Nous devons : 

  • nous montrer solidaires les uns des autres
  • échanger des informations et expériences grâce à Internet et aux réseaux sociaux, notamment via la page Facebook des cheminots de l’ITF.
  • diffuser les informations sur les campagnes, la sécurité et l’actualité du secteur

Riposte des syndicats en Corée

L’ITF soutient les grévistes coréens ainsi que leur droit à organiser des grèves et campagnes contre la privatisation. Avez-vous informé vos membres de cette campagne ?

Pour en savoir plus sur la campagne des cheminots en Corée.

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.