Passer au contenu principal

Projet d’organisation syndicale au Paraguay

Le SOMUPA, nouveau syndicat de l’ITF sur le Paraná

Le fleuve Paraná s’écoule depuis la région du Pantanal, au Brésil, vers la capitale argentine, Buenos Aires. Cent millions de personnes vivent des ressources du deuxième plus grand fleuve d’Amérique du Sud après l’Amazone.

Au Paraguay, le fleuve sert à transporter les récoltes des champs de soja et de stevia. Les équipages de ces navires rencontrent des difficultés considérables au quotidien.

Le calvaire des travailleurs de la navigation intérieure

Malgré la forte croissance de l’économie paraguayenne, les travailleurs – en particulier les équipages des navires – sont confrontés à des conditions de travail dangereuses et gagnent à peine de quoi vivre.

C’est un pays pauvre, dont les habitants sont prêts à tout pour travailler, notamment à faire abstraction des clauses juridiques, des procédures administratives et même des aspects fiscaux. Les sociétés le savent bien : si elles s’immatriculent au Paraguay, c’est parce qu’elles auront moins de frais salariaux et qu’elles pourront laisser les navires se dégrader au point d’en devenir insalubres.

La riposte de l’ITF : le SOMUPA

L’ITF et son affilié argentin des travailleurs maritimes, le SOMU, ont créé un nouveau syndicat pour aider les travailleurs du Paraná.

Baptisé SOMUPA (Sindicato Obreros Maritimos Unidos del Paraguay), il entend protéger les travailleurs contre les pratiques abusives des sociétés maritimes. Celles-ci lui ont mis des bâtons dans les roues autant qu’elles le pouvaient – par exemple en inscrivant sur liste noire les travailleurs qui y sont associés –mais le syndicat compte aujourd’hui plus de 200 membres.

Puisqu’ils font partie de la famille ITF, les membres du SOMUPA bénéficient de la solidarité, des ressources et des contacts ITF partout dans le monde. Ils ont décroché des conventions collectives avec les employeurs. Les conditions de travail se sont améliorées pour 70 % des effectifs.

Comment jouer un rôle actif ?

Pour en savoir plus ou jouer un rôle actif, écrivez-nous à inlandnavigation@itf.org.uk

Le SOMUPA a besoin de votre aide. Des travailleurs sont toujours menacés et harcelés et les sociétés font de la désinformation dans les médias locaux pour entacher la réputation du syndicat.

De son côté, le SOMUPA travaille d’arrache-pied pour s’assurer que ses conventions – notre meilleur espoir d’amélioration du quotidien des personnels de la navigation intérieure – soient mises en œuvre comme il se doit.

Partagez vos victoires avec nous !

Informez-nous de vos démarches d’organisation syndicale. Nous voulons fêter vos victoires sur le site de l’ITF ! Il vous suffit de nous écrire à inlandnavigation@itf.org.uk

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.