Passer au contenu principal

La réintégration des aiguilleurs du ciel, une victoire majeure pour la sécurité publique

18 Jan 2021

L’Asociación Dominicana de Controladores de Tránsito Aéreo (ADCA), affililiée à l'ITF, a remporté son bras-de-fer juridique visant à obtenir la réintégration de travailleurs licenciés abusivement pour avoir dénoncé les profondes failles de sécurité du système de contrôle aérien en République dominicaine.

« Après sept années de procédure juridique, j’ai le plaisir d’annoncer que justice a été faite pour les syndicats, les travailleurs et les passagers », a déclaré Gabriel Mocho, Secrétaire de l’aviation civile de l’ITF. « La sécurité aérienne est une question de vie et de mort. Les travailleurs devraient être salués, et non harcelés, pour avoir dénoncé la gravité des risques auxquels sont exposés les passagers et personnels. »

Depuis 2012, l’ADCA et l’ITF signalaient de graves problèmes de sécurité dans les systèmes de contrôle de la circulation aérienne de la République dominicaine. Notamment une panne totale des communications à Punta Cana, lors de laquelle les aiguilleurs ont dû coordonner les vols par téléphone portable. Parmi les autres incidents, signalons des aides à la navigation inutilisables à l’aéroport international La Isabela, obligeant les pilotes à effectuer toutes les approches en visuel, le dysfonctionnement des équipements de mesure de distance et des pannes de communication dans les principaux aéroports.

Après la dénonciation de ces manquements flagrants, le gouvernement a commencé une campagne de représailles contre l’ADCA, licenciant ou intimidant le personnel. La Section de l’aviation civile de l’ITF et l’ITF-Amériques, qui appuyaient les plaintes au niveau international, ont également subi ce harcèlement : un ancien représentant de l’ITF, en mission de soutien dans le pays, a été arrêté quelques heures avant de donner une conférence de presse. Il a par la suite été libéré sans inculpation.

L’ITF a poursuivi sa campagne de soutien aux contrôleurs aériens et continué de souligner l’importance des mesures de sécurité aérienne. Un tribunal de haut niveau a tranché en faveur de la réintégration des travailleurs, mais le gouvernement a préféré passer outre et destituer les juges en question. Le niveau de corruption gouvernementale était tel que l’ACDA a porté l’affaire devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme.

Le 18 novembre 2020, les travailleurs licenciés abusivement ont enfin été réintégrés.

« Cette victoire constitue la reconnaissance officielle du rôle que jouent les travailleurs pour garantir la sécurité de la population », a déclaré Edgar Díaz, Secrétaire régional de l’ITF en Amérique latine et aux Caraïbes. Il a salué la solidarité internationale exprimée par les affiliés de l’ITF en Colombie et au Panama, où des piquets de grève ont été organisés devant les ambassades de la République dominicaine.

Le Président de l’ADCA, Arsenio Alberty, a adressé ses remerciements à la grande famille de l’ITF : « Sans votre aide, notre existence en tant que syndicat des travailleurs des services de contrôle de la circulation aérienne n’aurait pas été possible. »