Passer au contenu principal

Les nouvelles technologies dans le secteur de la pêche

Le secteur de la pêche est connu pour ses mauvaises conditions de travail et dangereuses de surcroît. Les nouvelles technologies pourraient permettre de résoudre certains problèmes de ce secteur mais, malheureusement, la plupart des technologies utilisées servent actuellement à localiser les poissons ou à améliorer les communications entre les navires de pêche ou entre ces navires en mer et la terre.

Ces progrès technologiques sont les bienvenus, par exemple dans le cas des pêcheurs qui peuvent utiliser l'équipement pour communiquer plus facilement avec leur famille, mais ils ne transforment pas énormément leurs conditions de travail.

Certains éléments indiquent qu'il existe des nouveaux usages de la technologie dans ce secteur. Dans certaines régions, la technologie « blockchain » (chaîne de blocs) est utilisée pour surveiller les prises et réduire les rejets de prises ; dans certains cas, la technologie sert parfois à empêcher le recours à l’esclavage. La technologie est toutefois utilisée principalement pour surveiller les prises, ce qui indique clairement les priorités du secteur de la pêche.

La technologie pourrait être utilisée pour surveiller plus efficacement les conditions de travail, bien que son efficacité dépende de la législation appliquée à terre, particulièrement à l'encontre des capitaines ou des propriétaires de navires en cas d'abus.

Par exemple, des caméras pourraient diffuser en streaming des images prises à bord des navires aux stations de surveillance à terre. Le pointage électronique pourrait permettre de surveiller les heures de travail de manière plus précise. Des puces biométriques ou des applications mobiles pourraient être utilisées pour déterminer les niveaux de fatigue des équipages. Des micros pourraient enregistrer les conversations à bord pour savoir comment le capitaine traite l'équipage.

Le paiement des salaires pourrait être effectué par voie électronique directement sur les téléphones portables de façon à garantir leur versement rapide et transparent. Toutes les données pourraient être enregistrées sur une « blockchain » pour garantir le respect des règlements.

Les inspections des navires de pêche pourraient servir à établir des classements des navires, des capitaines et des employeurs afin de donner aux pêcheurs un certain choix pour décider d'accepter ou non un emploi. Les entreprises qui échouent régulièrement lors des inspections pourraient êtres passibles d'amendes ou d'autres sanctions.

Et, naturellement, la technologie des communications pourrait être utilisée pour veiller à ce que les membres de l'équipage puissent communiquer régulièrement avec leur famille et leur syndicat.

Néanmoins, sans la volonté des gouvernements d'appliquer les lois en matière de travail ou d'imposer ces utilisations de la technologie, les propriétaires et les capitaines de navires auront toujours tendance à chercher à réduire les coûts de la main-d'œuvre. Cela indique qu'une approche internationale est nécessaire pour résoudre de nombreux problèmes systémiques du secteur.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.