Passer au contenu principal

L’ITF salue la décision de justice en faveur des victimes palestiniennes de « crimes de haine »

21 Sep 2020

Un tribunal israélien a condamné le meurtrier d’un enfant palestinien et de ses parents à trois peines d’emprisonnement à perpétuité, qualifiant ces meurtres de « soigneusement planifiés et motivés par une idéologie extrémiste et par le racisme ».

En juillet 2015, le domicile de la famille Dawabsheh en Cisjordanie a été la cible d’un incendie criminel perpétré par un extrémiste israélien. Amiram Ben-Uliel avait lancé une bombe incendiaire par une fenêtre pendant que la famille Dawabsheh dormait, tuant trois de ses membres et infligeant de graves brûlures au quatrième.

Plus tard cette même année, lors d’une mission syndicale en Israël et en Palestine, le Président de l’ITF Paddy Crumlin et le Secrétaire général Stephen Cotton ont rendu visite à des proches de la famille et se sont joints aux appels internationaux pour que justice soit faite. Ben-Uliel avait été accusé de meurtre en janvier 2016.

Shaher Saad, Secrétaire général de la Fédération générale palestinienne des syndicats des transports (PGFTU) s’est félicité du verdict et du soutien apporté par l’ITF au cours des cinq dernières années. « Ce verdict est le fruit de la condamnation de ce crime par la communauté internationale, dont l’ITF. La sentence prononcée par le tribunal nous satisfait et j’espère que les auteurs ne seront jamais libérés à l’avenir, comme cela s’est produit dans des cas similaires. »

Paddy Crumlin a déclaré : « Sur une terre de profonde injustice, cette victoire est un éclair de justice. Comme nous l’avons appris au cours de notre mission en Israël et en Palestine en 2015, les gens ordinaires en Cisjordanie sont continûment victimes de harcèlement et de violence de la part des colons israéliens et, dans les cas les plus extrêmes, sont confrontés à la violence et à la mort. Ce verdict ne ramènera pas la famille Dawabsheh, mais il est un signal que ces crimes ne resteront pas impunis. »

Stephen Cotton a déclaré : « Il y a cinq ans, l’ITF a demandé que justice soit faite dans l’affaire de la famille Dawabsheh. Nous sommes fiers d’avoir épaulé le PGFTU et tous nos amis et collègues palestiniens tout au long de cette longue lutte. Et nous n’aurons de cesse que tous les Palestiniens et les Israéliens puissent enfin connaitre la justice dans leur vie quotidienne. »