Passer au contenu principal

Les premières conventions collectives entre XPO et les Teamsters laissent-elles présager d’une meilleure protection des personnels de l’entreprise partout dans le monde ?

18 Aug 2021
Crédit : Teamsters

L’insolente société de services de livraison XPO a conclu deux conventions collectives avec le syndicat américain International Brotherhood of Teamsters, offrant une lueur d’espoir à ses personnels opprimés partout dans le monde.

Ces deux conventions sont le fruit des intenses activités de campagne et de négociation menées par les Teamsters. Les travailleurs de XPO Logistics de Miami, Floride, ont voté à l’unanimité la ratification de la première convention, tandis que les chauffeurs de XPO Logistics de Trenton, New Jersey, ont validé la deuxième.

« Ces conventions sont historiques car elles sont le signe d’un changement d’attitude de la part d’une société qui, ces dernières années, a traité ses travailleurs de façon abominable », a déclaré Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF. « XPO aime à se présenter comme une société de logistique à la pointe, et pourtant, les droits de ses personnels sont bafoués au quotidien. Elle les sanctionne quand ils tentent de résoudre des problèmes de sécurité et de culture d’entreprise sur leur lieu de travail. Elle oblige les chauffeurs routiers à dormir dans la cabine de leur camion pendant des mois. Et elle enfreint souvent de façon flagrante le droit du travail. »

Les Teamsters font partie du réseau mondial de syndicats XPO de l’ITF, et se battent depuis plus de six ans pour décrocher une convention collective. XPO n’a cessé de reporter les négociations, d’enfreindre le droit du travail et de multiplier les mauvais traitements à l’égard des travailleurs – pour tenter de les priver de leur droit à former un syndicat et à négocier une convention.

Ces conventions incluent des protections de l’emploi et de la retraite, des clauses de protection contre tout licenciement arbitraire ou injuste et une procédure de réclamation. Mais surtout, alors que XPO scinde ses activités en deux pour créer une nouvelle entreprise, GXO, ces conventions contiennent des « clauses de succession », lesquelles protègent les travailleurs pendant et après le transfert. Cliquez ici pour en savoir plus sur les conventions.

« Pour la première fois, les travailleurs XPO aux États-Unis bénéficient d’une véritable sécurité d’emploi. Cette victoire est notre victoire à tous », a déclaré le Président général des Teamsters, James P. Hoffa. « Nous sommes fiers que le travail acharné et la campagne mondiale aient payé, mais ce n’est qu’un début. Maintenant, nous voulons que XPO mette en place des protections similaires partout où elle est implantée. »

En octobre dernier, l’ITF a publié un rapport dénonçant l’exploitation des travailleurs XPO partout dans le monde : XPO : Coupable d’injustice. Celui-ci dépeint une culture d’entreprise où le vol salarial, l’exploitation, la discrimination en matière de genre et de grossesse, le harcèlement sexuel et les environnements de travail dangereux sont monnaie courante.