Passer au contenu principal

Les équipages de Ryanair aux Pays-Bas obtiennent justice

04 Oct 2019
Un tribunal néerlandais a jugé que Ryanair devait dédommager les travailleuses et travailleurs ayant perdu leur emploi à la suite de la fermeture de sa base d’Eindhoven l’année dernière.

En octobre dernier, Ryanair avait annoncé qu’elle fermerait sa base d’Eindhoven, prétextant les conséquences des actions revendicatives de l’été. L’ITF, l’ETF et nos affiliés – dont le syndicat FNV, qui représente les équipages de cabine aux Pays-Bas – avaient estimé qu’il s’agissait d’une offensive sur les droits fondamentaux des travailleuses et travailleurs.

En mars de cette année, l’agence néerlandaise de protection sociale (UWV) a donné gain de cause aux syndicats en jugeant que Ryanair ne pouvait invoquer aucune raison juridique pour licencier les 16 pilotes et 15 membres d’équipage touchés par cette fermeture. En revanche, la compagnie était tenue de continuer à les rémunérer jusqu’à ce qu’une décision de justice fixe un programme d’indemnisation.

En conclusion, tous les travailleuses et travailleurs ayant refusé d’être mutés vers une autre base seront indemnisés selon les conditions prescrites par le droit du travail national. Celles et ceux qui demeurent partie à l’action en justice jusqu’à sa résolution percevront également l’intégralité de leur salaire avec effet rétroactif jusqu’à la clôture de la base, ainsi que six mois de salaire d’indemnisation complémentaire.

L’ITF et l’ETF continuent de soutenir un réseau d’affiliés représentant les travailleuses et travailleurs de Ryanair, appelant la compagnie à faire preuve de maturité dans ses relations avec les syndicats et ce, dans tous les pays desservis par ses vols.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.