Passer au contenu principal

Ciel ouvert : accord controversé entre les États-Unis et l’Argentine

01 Jul 2019
Communiqué de presse

Un accord de ciel ouvert vient d’être conclu entre les États-Unis et l’Argentine à l’issue de négociations secrètes. Sous couvert de « modernisation » d’un texte de 1985, ce nouvel accord se révèle défavorable aux travailleuses et travailleurs et prend totalement de court les syndicats argentins et américains.

Joseph Tiberi, Président de la Section de l’aviation civile de l’ITF et Chef du personnel des transports du syndicat IAMAW* (États-Unis), a déclaré : « L’ITF rejette cet accord qui ne mentionne aucunement les travailleurs et ne prévoit pour eux aucune protection. »

« Les gouvernements ont déclaré que cet accord avait été conclu ‘dans l’intérêt des travailleurs de l’aviation’, mais nous savons pertinemment que les accords de déréglementation ne prévoyant aucune protection des travailleurs, comme c’est le cas de celui signé hier, ne font qu’entraîner une dégradation des conditions de travail et le départ des travailleurs qualifiés et expérimentés, généralement remplacés par une main-d’œuvre embauchée à des conditions plus défavorables. »

Edgardo Llano, Vice-président de la Section de l’aviation civile de l’ITF et Secrétaire général du syndicat APA** (Argentine), a ajouté : « Nous nous opposons à cet accord négocié en secret pendant un an sans aucune consultation des syndicats. Ceci montre clairement que cet accord n’a aucunement vocation à promouvoir les intérêts des travailleuses et travailleurs. »

« Cet accord donnerait encore plus de latitude aux entreprises en matière de délocalisation, sans aucune possibilité pour les gouvernements de protéger leurs travailleurs. En outre, la Disposition provisoire sur l’assistance en escale en Argentine (Annexe III) est contraire à la loi. Le gouvernement argentin promet aux États-Unis des services qui seront illégaux. »

L’IAMAW et l’APA se sont engagés à coordonner des initiatives de lobbying et autres actions parmi les syndicats de l’ITF dans les deux pays.

Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF, a déclaré : « Nous soutiendrons nos syndicats aux États-Unis et en Argentine contre cet accord inacceptable. Nous appelons les parlementaires de ces deux pays à s’y opposer et à inverser la situation. »

*IAMAW : International Association of Machinists and Aerospace Workers, États-Unis & Canada
**APA : Asociación del Personal Aeronáutico, Argentine

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.