Passer au contenu principal

Nouveau rapport OCDE-ITF : les subventions au secteur maritime européen flouent les contribuables et travailleurs

19 Sep 2019
Communiqué de presse

Une nouvelle étude analysant les effets des subventions maritimes directes et indirectes sur l’industrie maritime européenne, publiée par l’OCDE et le Forum international des transports (ITF), arrive à la conclusion que le système actuel floue les contribuables et travailleurs européens.

Aujourd’hui, les syndicats saluent la publication d’un rapport recommandant de repenser les systèmes de subvention de l’industrie maritime européenne pour optimiser la rentabilité et l’efficacité des fonds en termes de protection des emplois nationaux, de décarbonisation et de réduction de la congestion et de la pollution.

« Ce rapport envoie un signal d’alarme aux responsables politiques européens car l’analyse OCDE-ITF confirme ce que les travailleurs et leurs syndicats soupçonnaient depuis longtemps : les subventions maritimes n’ont pas les résultats escomptés » a déclaré Livia Spera, Secrétaire générale par intérim de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF).

« Ce que révèle cette enquête approfondie, c’est que les subventions maritimes sont vitales, mais que l’Union européenne doit changer d’approche, et définir et appliquer des critères plus stricts en matière d’emploi, de formation et de normes environnementales » a expliqué Spera.

Le rapport OCDE-ITF, Maritime Subsidies: do they provide value for money? propose une évaluation très attendue des effets des subventions maritimes directes et indirectes, axée tout particulièrement sur les États de l’Union européenne, dont les aides publiques sont réglementées et contrôlées par la Commission européenne.

Le Secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport, Stephen Cotton, a également commenté les conclusions du rapport : « L’impression générale qui se dégage de ce rapport OCDE-ITF, c’est qu’il n’y a guère de preuves que les subventions maritimes soient utilisées de façon optimale pour atteindre leurs objectifs affichés, alors que les gouvernements y consacrent de plus en plus d’argent. »

« Ses grandes conclusions le corroborent : le pourcentage de la flotte mondiale battant pavillon d’un État de l’Union européenne est en recul, de moins en moins de gens de mer sont domiciliés dans l’Union européenne, rien ne prouve l’efficacité des subventions pour créer et protéger les emplois et industries maritimes, et les subventions échouent à promouvoir un transport maritime plus écologique. »

« Sans une profonde réforme du système, le transport maritime européen aura besoin d’aides financières. La question n’est pas de savoir si, mais quand. L’Europe doit soutenir le secteur, mais de façon différente et plus efficace, pour promouvoir activement la création d’emploi et la formation des gens de mer domiciliés en Europe » a ajouté Cotton.

L’ETF et l’ITF appuient les recommandations du rapport, selon lesquelles le soutien au transport maritime devrait être maintenu, mais rendu plus conditionnel et efficace pour protéger les emplois nationaux et réduire la pollution, et appliquer des critères plus stricts en matière de recrutement et de formation.

« Tout État membre accordant des subventions maritimes devrait avoir à rendre des comptes, et le processus devrait être transparent » a ajouté Spera.

« L’ETF et l’ITF – et nos syndicats affiliés – exhortent l’Union européenne à réformer les principes régissant les aides publiques au transport maritime, pour conditionner l’octroi de subventions à l’obligation de battre un pavillon UE/EEE et d’employer des gens de mer nationaux, en particulier quand les navires opèrent principalement en eaux européennes » a conclu Spera.

Pour toute information complémentaire, veuillez consulter le résumé ETF/ITF des principales conclusions du rapport ou téléchargez dans sa version intégrale le rapport OCDE-ITF.

Contact : Luke Menzies : +61 (0) 433 889 844 ou menzies_luke@itf.org.uk

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.