Passer au contenu principal

L’ITF témoigne son soutien au conducteur de train français et réclame le maintien des contrôleurs

23 Oct 2019
Réuni à Montréal les 17 et 18 octobre, le Comité exécutif de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) a offert aujourd’hui son plein appui au conducteur français dans le sillage de l’accident survenu le 16 octobre entre Mohon et Poix-Terron.

L’ITF réaffirme que le mode de fonctionnement « équipement agent seul » – rendant le conducteur seul responsable de la sécurité – est un mode moins sûr d’exploitation des trains.

Nous condamnons sans réserve les gouvernements qui ont soutenu la décision ou même demandé à des opérateurs ferroviaires d’adopter ce système.

Nous estimons que la présence garantie d’un contrôleur ou agent à bord de tous les trains permet non seulement de préserver la sûreté, la sécurité et la prestation de services, mais est également essentielle pour assurer l’accès à bord des personnes handicapées et des personnes âgées.

L’adoption du mode « équipement agent seul » s’inscrit dans le cadre d’un processus de déshumanisation des chemins de fer, avec notamment l’automatisation des gares et la fermeture des guichets.

Le niveau de sécurité dans les gares et dans les trains s’en trouve considérablement diminué.

Les forces exercées en cas de collision et de déraillement peuvent entraîner des dysfonctionnements dans les dispositifs de sécurité, voire la défaillance des systèmes d’alerte radio. Plusieurs accidents récents ont renforcé le sentiment d’insécurité et les craintes relatives à la sécurité du personnel et des passagers.

Les conducteurs se retrouvent souvent seuls et isolés, devant composer avec une multitude de procédures réglementaires tout en gérant les passagers, le plus souvent dans un état de choc.

En l’absence d’agent à bord du train, les conducteurs doivent assumer des responsabilités difficilement conciliables : ils sont ainsi tenus de quitter le train et protéger la zone afin d’éviter un suraccident, et donc d’abandonner les passagers, sans pouvoir les aider et les protéger, en les laissant seuls, effrayés ou blessés.

L’ITF exige la présence de personnel à bord des trains, y compris un agent de sécurité ferroviaire, permettant ainsi aux conducteurs de se concentrer sur leurs responsabilités.

L’ITF s’engage à soutenir les campagnes déployées par ses affiliés aux quatre coins du globe contre le système « équipement agent seul », afin de garantir l’emploi et la sécurité dans le transport ferroviaire ainsi que les droits des travailleurs de demain.

Solidarité !

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.