Passer au contenu principal

L’ITF salue la victoire de Lula à l’élection présidentielle brésilienne

04 Nov 2022
Crédit photo : Ricardo Stuckert

Ayant récolté plus de 60 millions de voix, le candidat Luiz Inácio Lula da Silva a été élu président de la République brésilienne et entamera son troisième mandat le 1er janvier 2023.

« Nous allons vivre de nouveaux temps de paix, d’amour et d’espoir », a déclaré Lula dans son discours de victoire. « Ils ont essayé de m’enterrer vivant... mais me voici maintenant à la tête du pays. La situation est très difficile, mais je suis sûr qu’avec l’aide du peuple, nous nous en sortirons et nous rétablirons la paix. »

Lula est une figure centrale de la politique brésilienne depuis plus de trente ans. Après avoir été à la tête d’un syndicat de sidérurgistes à Sao Paulo dans les années 1970, prenant la tête d’une grève historique pendant la dictature militaire, Lula a joué un rôle moteur dans la création du Parti travailliste aux côtés d’autres syndicalistes, intellectuels et politiques.

Sa victoire constitue un retour historique, Lula ayant été le premier président issu de la classe ouvrière pendant deux mandats entre 2003 et 2010, avant les persécutions politiques qui l’ont vu accusé de corruption et condamné. Cette condamnation a été annulée par la Cour suprême en mars 2021, ouvrant ainsi la voie à sa candidature à la présidentielle de 2022.

Pendant sa campagne, Lula a appelé à un nouveau droit du travail fondé sur la négociation tripartite pour rétablir les droits des travailleuses et travailleurs, renforcer la négociation collective et la représentation syndicale, et accorder une attention particulière aux effectifs de l’économie informelle et de l’économie des petits boulots.

Nous félicitons nos affiliés brésiliens, qui ont soutenu la campagne de Lula et qui continuent à défendre les droits des travailleuses et travailleurs des transports et les valeurs démocratiques qui animent notre mouvement.

« Les syndicalistes du monde entier se réjouissent de la victoire de Lula », a déclaré Paddy Crumlin, Président de l’ITF. « Nous sommes aux côtés de nos camarades brésiliens pour soutenir Lula, et le mouvement syndical brésilien, afin de reconstruire et de réunifier une nation profondément meurtrie et fracturée par Bolsonaro et son populisme d’extrême droite. »

« Lula a déclaré que sa première priorité serait de lutter contre la pauvreté galopante, qui voit 33 millions de Brésiliens avoir faim et plus de 100 millions vivre sous le seuil de pauvreté. Sous sa nouvelle impulsion visant à rétablir la justice sociale, environnementale et économique et à articuler l’économie autour de l’égalité et non plus de la cupidité, ce sont des dizaines de millions de personnes qui vivront mieux. »

Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF, a déclaré : « Aujourd’hui marque un nouveau chapitre pour le Brésil. Nous célébrons la victoire de Lula et avons hâte qu’il prenne les rênes pour réparer les déchirures portées au tissu de la nation. Nous œuvrerons avec nos affiliés à la construction d’un avenir plus égalitaire et plus durable pour le Brésil, et à la progression des droits des travailleuses et travailleurs des transports, non seulement au Brésil mais dans toute la région. »

Edgar Diaz, Secrétaire régional de l’ITF pour les Amériques, a déclaré : « Nous saluons le triomphe de Lula. Nous sommes convaincus que les travailleurs du Brésil et de toute la région sortiront gagnants du retour de Lula à la présidence. La tâche ne sera pas facile, mais nous sommes convaincus que les intérêts de l’ITF et de nos affiliés, ainsi que du mouvement syndical international, à voir se maintenir et se renforcer les droits des travailleurs au Brésil et dans la région, prendront un nouvel élan après des années néolibéralisme nocif. »