Passer au contenu principal

FedEx – Halte aux suppressions d’emploi !

19 Feb 2021
Communiqué de presse

Le personnel de FedEx-TNT ne se remet toujours pas de l’annonce, en janvier, par ce mastodonte pesant plusieurs milliards de dollars, de son intention de licencier 6 000 salariés de ses filiales européennes, qui lui ont pourtant permis d’enregistrer des profits record.

Livia Spera, Secrétaire générale de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF), a déclaré aujourd’hui que c’était là la manière dont FedEx-TNT remerciait les travailleuses et travailleurs qui ont maintenu le monde en mouvement pendant la pandémie : en leur tournant le dos.

« Grâce à son personnel, FedEx a triplé ses profits. Ses employés ont pris le risque de s’exposer chaque jour au virus, et par eux, leurs proches, pour que les chaînes d’approvisionnement continuent de fonctionner. Nous ne pouvons tolérer cette cupidité débridée de la part des grandes entreprises. Ces salariés méritent la dignité et le respect », explique Spera.

En réaction, des voix représentant les travailleuses et travailleurs des transports au niveau mondial, l’ETF et la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), ont aujourd’hui lancé une pétition appelant la direction de FedEx-TNT Europe à ne pas réduire les effectifs et à dialoguer avec les représentants du personnel.

« La société explique que cette restructuration s’inscrit dans le cadre de son processus d’intégration avec le réseau TNT, acquis en 2016, mais pour les personnels de FedEx-TNT, cette décision est injustifiable et déplorable au vu de l’explosion du commerce en ligne », a déclaré Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF.

« Les personnels de la livraison et de la logistique de FedEx-TNT ont travaillé durant la pandémie pour continuer d’approvisionner les particuliers, les hôpitaux et les magasins en biens essentiels, dans des conditions très difficiles. L’Europe ne peut rester les bras croisés tandis que de grands groupes traitent leurs salariés de cette façon », estime Cotton.

Les travailleuses et travailleurs de FedEx ont aussi décrit le traitement « incompréhensible » dont ils font l’objet.

« Des appels et messages électroniques en rafale. Des demandes incessantes d’heures supplémentaires. Travail le samedi. Depuis novembre 2020, le volume a fortement augmenté. Nous trouvons tous complètement fou que des licenciements aient été annoncés en cette période très chargée. Je ne comprends même pas que dans mon département, ou dans tout autre d’ailleurs, on puisse maintenant considérer que certains bras sont superflus », a expliqué un salarié de TNT en Italie.

« La façon dont FedEx nous traite est tout bonnement incroyable, et triste… On nous jette sans ménagement. L’annonce des excellents résultats de FedEx depuis l’acquisition de TNT, de la bonne santé de ses actions et de tous les avantages générés, rend cette décision d’autant plus incompréhensible », a déploré un autre salarié de TNT en Allemagne.

Aujourd’hui, l’ITF et l’ETF appellent les citoyennes et citoyens et travailleuses et travailleurs des transports du monde entier à montrer à FedEx que la cupidité des entreprises n’est pas la bienvenue en Europe, et à lui demander d’abandonner son plan de restructuration prévoyant plusieurs milliers de licenciements ! Signez la pétition ici.