Passer au contenu principal

Des gens de mer contraints de boire de l’eau de pluie pour survivre à bord du LITA, navire de la société Blumenthal

28 May 2019
Communiqué de presse
La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) a appris que les membres d’équipage du LITA, navire Blumenthal, sont contraints de recueillir de l’eau de pluie pour boire, le bateau étant maintenant à court d’eau potable.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) a publié aujourd’hui une photo alarmante prise à bord de ce vraquier immatriculé au Libéria, suscitant de nouvelles inquiétudes quant au bien-être des gens de mer de la flotte internationale de navires sous pavillon de complaisance de Blumenthal.

« Le fait que les marins soient contraints de boire de l’eau de pluie pour survivre constitue une preuve accablante contre Blumenthal. Déjà que ces gens de mer sont nourris au pain et à l’eau, mais maintenant, ils n’ont même plus d’eau ! » a expliqué la Coordinatrice maritime de l’ITF, Jacqueline Smith. 

« Blumenthal joue avec la vie des marins du LITA, et cette attitude doit être dénoncée et condamnée par toute la communauté maritime » a déclaré Smith.

L’ITF a alerté les autorités libériennes il y a plus d’une semaine, après avoir appris que les réserves en eau potable à bord étaient critiques.

« La passivité du registre libérien nous inquiète mais ne nous surprend pas car, clairement, rien n’est fait pour aider ces hommes » a précisé Smith.

« La violation systématique des droits des gens de mer est la terrible réalité à bord de nombreux navires sous pavillon de complaisance, et permet à des opérateurs peu scrupuleux comme Blumenthal de bafouer les droits les plus fondamentaux, comme l’accès à une eau propre et potable » a ajouté Smith.

Cette révélation est une preuve de plus des mauvais traitements systémiques dont sont victimes les gens de mer de la flotte Blumenthal, déjà au cœur de l’actualité après l’immobilisation du Anna-Elisabeth en Australie et la publication de témoignages poignants relatant des intimidations, menaces et abus à bord des navires de cette société maritime allemande.

L’inspecteur de l’ITF et responsable des opérations ciblant Blumenthal, Sven Hemme, a déclaré aujourd’hui : « Depuis six semaines, l’ITF dénonce l’exploitation qu’endurent les gens de mer à bord des navires Blumenthal. Ces marins ont désespérément besoin d’aide. »

« Trop, c’est trop. Le pavillon libérien doit intervenir, et le président de Blumenthal, Dr. Matthias Reith, doit dialoguer avec l’ITF et les syndicats maritimes allemands pour instaurer des normes de travail responsables et dignes pour les équipages de tous ses navires » a conclu Hemme.

FIN

Contact : Luke Menzies +61 433 889 844 ou Sven Hemme +49 1512 7037384

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.