Passer au contenu principal

Après trois mois de grève de la faim, victoire d’un syndicat de dockers dans l’indemnisation des travailleurs externalisés

18 Mar 2021

À l’issue d’une longue bataille juridique et fort de la solidarité inconditionnelle du bureau régional de l’ITF Amériques et de la Section des dockers de l’ITF, l’UNISITRAPOSPA (Union des dockers du Panama et assimilés) a mis un terme à trois mois de grève de la faim, après avoir lutté avec succès pour obtenir des indemnités.

En avril 2019, SERPA (Servicios Portuarios Asociados), une entreprise sous-traitante de MIT (Manzanillo International Terminal), a fermé ses portes, mettant au chômage 84 travailleurs. Selon les dires de l’entreprise, les fonds dont elle disposait ne lui permettaient d’indemniser que 10 travailleurs.

Les travailleurs non indemnisés ont rapidement fait bloquer les comptes bancaires appartenant à l’entreprise sous-traitante. Plus tard, ces blocages ont été étendus aux comptes de la société mère MIT, car il s’est avéré que les sommes dues aux travailleurs étaient bien supérieures aux fonds que SERPA avait provisionnés sur ses comptes.

Grâce aux fonds de MIT, 50 travailleurs de plus ont été payés mais 24 n’avaient toujours rien reçu, et ils ont poursuivi leur combat en vue d’obtenir l’indemnisation qui leur était due.

En l’absence de réaction de MIT, qui n’a rien entrepris pour trouver de nouvelles ressources afin d’honorer ses obligations envers les travailleurs, l’ITF et ses affiliés au Panama ont intensifié leur campagne. Un courrier a été envoyé par le bureau régional de l’ITF afin de demander à SSA (Stevedores Services of America) d’ordonner à sa filiale MIT de respecter les droits à indemnisation des travailleurs concernés.

Les travailleurs sont également passés à l’action, entamant ce qui allait devenir une grève de la faim de trois mois.

Les pressions exercées étant de plus en plus fortes, des négociations avec l’entreprise ont rapidement été entamées.

L’ITF est à présent en mesure de révéler que les accords conclus avec la compagnie ont permis au groupe de 24 dockers de recevoir la totalité de leurs indemnités, y compris l’indemnité de départ, la prime d’ancienneté, le paiement de congés au prorata, la prime de Noël et le paiement des frais des avocats engagés par le syndicat pour les aider à obtenir réparation devant les tribunaux.

Members of UNISITRAPOSPA celebrate thier victory made possible with ITF support -  Credit ITF
Les membres de l’UNISITRAPOSPA célèbrent leur victoire rendue possible grâce au soutien de l’ITF | Crédit photo : ITF

Le Coordinateur de la Section des dockers de l’ITF, Enrico Tortolano, a déclaré : « C’est une immense victoire pour les dockers du Panama, mais aussi une victoire pour la justice, l’internationalisme, le collectivisme et le mouvement syndical mondial. »

Edgar Diaz, Secrétaire régional de l’ITF, a ajouté : « L’ITF se battra toujours aux côtés des travailleurs pour défendre leurs droits. Le message que nous avons fait passer était clair : la loi doit être respectée. Les entreprises doivent cesser de recourir aux services de sous-traitance, car cette pratique conduit souvent à des situations telles que celle-ci. Lorsque ces petits sous-traitants font faillite, ils tentent de faire sombrer avec eux les droits de leurs employés. »