Passer au contenu principal

Soutien d’un syndicat de l’ITF à la grève de la faim des cheminots maliens, qui a déjà fait plusieurs victimes

26 Mar 2019

Une délégation de la Fédération CGT des cheminots, affiliée à l’ITF, a rendu visite aux cheminots maliens, dont certains observent une grève de la faim depuis décembre.

Cette grève de la faim a déjà coûté la vie à quatre cheminots, à deux épouses et à deux nourrissons. 

Les cheminots en sont venus à cet acte désespéré car ils se retrouvent aujourd’hui dans une pauvreté extrême, leurs salaires n’ayant plus été versés depuis six mois.

Le Président de la Section des cheminots de l’ITF, David Gobé, a déclaré : « Ceci prouve, une fois de plus, que la gestion privée des chemins de fer entraîne tôt ou tard des drames économiques et sociaux. »

« La gestion ferroviaire est trop technique pour être confiée à des financiers, et ces cheminots se battent pour sauver les chemins de fer pour toutes et tous au Mali. Ils ont le soutien de l’ensemble des travailleuses et travailleurs des transports de l’ITF. »

Le Secrétaire général de l’ITF, Stephen Cotton, a écrit au Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, pour que son gouvernement :

  • collabore directement avec le syndicat des cheminots
  • verse tous les arriérés de salaire
  • fasse rapidement le nécessaire pour relancer la ligne ferroviaire Dakar-Bamako

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.