Passer au contenu principal

Solidarité internationale pour les dockers en grève de Liverpool

21 Sep 2022
Pictured: prominent sportspeople Molly ‘The Meatball’ McCann and Smith brothers, Stephen and Callum, are among the many leaders from the Liverpool community supporting the dockers' strike for a fair pay rise. (Credit: Unite the Union 628 Branch)

Les syndicats mondiaux des transports se joindront au piquet de grève organisé par 560 dockers au port de Liverpool afin de protester contre les manquements de l’opérateur portuaire Mersey Docks and Harbour Company Limited (MDHC) qui, bien qu’amassant de substantiels profits, ne donne pas suite à ses engagements concernant la revalorisation des salaires de son personnel.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) soutiennent pleinement la lutte des dockers affiliés à Unite the Union ainsi que des autres agents portuaires à Liverpool, engagés dans une action collective en vue d’obtenir à un accord satisfaisant sur les salaires.

« Face à la flambée de l’inflation au Royaume-Uni, et compte tenu des prévisions de certains économistes anticipant une augmentation du taux d’inflation de l’ordre de 20 % d’ici janvier, les revendications salariales des dockers de Liverpool sont mesurées et raisonnables, » a déclaré Paddy Crumlin, Président de l’ITF et Président de la Section des dockers.

« Alors que le coût des produits essentiels tels que la nourriture, l’énergie et l’essence ne cesse de grimper pour atteindre des niveaux records, les employeurs se remplissent les poches les uns après les autres sur le dos des travailleurs, qui voient leurs moyens de subsistance et leur niveau de vie régresser. Mais les travailleurs en ont assez – c’est la raison qui a poussé 560 dockers de Liverpool à quitter la zone portuaire et se mettre en grève, » a déclaré Crumlin.

MDHC, qui a engrangé plus de 30 millions de livres sterling de bénéfices en 2021, appartient à Peel Ports Group, deuxième groupe portuaire du Royaume-Uni. Les travailleurs ont rejeté la dernière offre de la société, à savoir une augmentation de 7 %, à laquelle s’ajoutait le versement d’une indemnité forfaitaire de 750 livres. Face à un taux inflationniste réel actuellement à 12,3 %, l’offre correspond concrètement à une réduction de salaire.

« La haute direction devrait proposer un accord à la hauteur de la mission dangereuse et pourtant indispensable des dockers, qui ne leur porte pas un coup de massue financier en pleine crise du coût de la vie, » a déclaré Crumlin. « Un salaire juste, à la hauteur du travail accompli, c’est tout ce qui est demandé, et MDHC a tout à fait les moyens de montrer à ses employés la valeur qu’elle leur porte au moment de les rémunérer. »

Crumlin a déclaré que les syndicats internationaux de dockers feraient front commun avec les travailleurs jusqu’au règlement du conflit, et que des dirigeants rejoindraient le piquet de grève à Liverpool dès le lendemain.

Outre le conflit salarial actuel, le personnel des opérations portuaires est lui aussi en grève, attendant toujours que MDHC respecte ses engagements de l’année passée en faveur d’une revalorisation des salaires, la dernière remontant à 1995, et d’un accord en vue d’améliorer les rotations entre les équipes.

« Une grève, ça ne plaît à personne ; mais les travailleurs n’ont pas eu le choix, » a déclaré Marc Loridan, Président de la Section des dockers de l’ETF. « Avec plus de 99 % des dockers ayant voté en faveur d’une action de grève, la main-d’œuvre est unie et la communauté mondiale des dockers se tient elle aussi unie derrière eux.

« Si une nouvelle demande de solidarité était adressée aux syndicats européens de dockers selon les voies connues, un soutien total et une mobilisation générale seraient assurés afin que la grève aboutisse avec succès, » a déclaré M. Loridan.

Notes aux rédactions

À propos de l’ITF : La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) est une fédération syndicale démocratique dirigée par ses affiliés, reconnue comme l’autorité mondiale en matière de transports. Nous nous battons passionnément pour améliorer le quotidien des travailleuses et travailleurs, unissant les syndicats de 147 pays pour obtenir des droits, l’égalité et la justice pour leurs membres. Nous sommes la voix de près de 20 millions de femmes et d’hommes qui font bouger le monde.

À propos de l’ETF : La Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) est une organisation syndicale paneuropéenne qui regroupe des syndicats des transports au sein de l’Union européenne, de l’Espace économique européen et des pays d’Europe centrale et orientale. Nous représentons près de cinq millions de travailleuses et travailleurs des transports de plus de 200 syndicats des transports dans 38 pays européens.

Contacts médias : ITF - media[at]itf.org.uk   •  ETF -  d.berinde[at]etf-europe.org