Passer au contenu principal

Maersk saluée pour sa gestion de la pandémie, mais les syndicats lui demandent d’honorer ses engagements en matière de normes du travail

24 Mar 2021

Les travailleurs viennent de rendre son carnet d’évaluation à la plus grande société de transport maritime de conteneurs du monde – et il y a matière à amélioration.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) a fait sa déclaration annuelle lors de l’Assemblée générale de la société AP Møller-Mærsk, qui s’est tenue à Copenhague le 23 mars, devant une poignée de participants présents physiquement, alors que la plupart des actionnaires suivaient la réunion par liaison vidéo.

Pour l’ITF, dont plusieurs affiliés représentent des dizaines de milliers de salariés de Maersk dans le monde entier, la société peut être félicitée pour ses efforts visant à renouveler régulièrement les équipages de ses navires malgré les difficultés liées à la « crise de la relève des équipages » due aux restrictions de voyage, de transit et aux frontières qu’imposent les gouvernements.

« Maersk a fait un travail extraordinaire en montrant l’exemple dans l’industrie en matière de relève des équipages », a déclaré Jacqueline Smith, la Coordinatrice maritime de l’ITF. « Alors que nous étions confrontés à de nombreuses difficultés avec certains affréteurs et sociétés maritimes moins scrupuleux qui se rejetaient la responsabilité et refusaient de payer le moindre centime pour mettre fin aux souffrances des gens de mer, AP Møller-Mærsk a prouvé qu’il était possible de renouveler régulièrement les équipages. »

Jacqueline Smith a expliqué que, tout au long de l’année dernière, l’ITF a collaboré avec Maersk dans le monde entier pour résoudre des problèmes de santé et de sécurité, et de rémunération liés à la pandémie de Covid-19.

« La relation permanente que nous entretenons avec la société nous pousse l’un comme l’autre à donner le meilleur de nous-mêmes. Nous savons que Maersk peut encore renforcer sa position sur le marché international de l’industrie maritime et du transport en travaillant avec nous dans certains lieux où les pratiques locales ne sont pas à la hauteur de ses engagements mondiaux. »

Pour Jacqueline Smith, l’année dernière, Maersk a gravement mis en jeu sa réputation d’entreprise citoyenne responsable auprès des travailleurs en choisissant de collaborer avec le Victoria International Container Terminal (VICT) d’ICTSI au port de Melbourne (Australie).

Elle a demandé pour quelles raisons le géant du secteur maritime continuait de faire des affaires avec la société de terminal portuaire si controversée, y compris après que les syndicats l’ont qualifiée de port de complaisance pour son manque de respect des conventions collectives australiennes.

« Maersk a toujours adopté de bonnes politiques sur le papier et défini des attentes pertinentes pour ses fournisseurs, c’est la raison pour laquelle nous sommes surpris que la société semble soudainement aveugle lorsqu’il s’agit de faire respecter les conventions collectives au terminal de conteneurs où règnent les politiques antisyndicales les plus agressives d’Australie. »

« Maersk a adhéré au Pacte mondial des Nations Unies et soutient la négociation collective. Nous souhaitons que la société s’engage de la même façon tout au long de sa chaîne d’approvisionnement, qu’elle emploie directement ou non les travailleurs concernés. »

« Nous demandons à Maersk de respecter ses valeurs et d’éviter le VICT jusqu’à ce que le terminal et sa société mère cessent toute hostilité envers les travailleurs et leurs droits. Nous allons discuter de ce point avec la direction de la société d’ici quelques semaines », a ajouté Jacqueline Smith.

 

Voir aussi : Déclaration de l’ITF à l’occasion de l’Assemblée générale d’AP Møller-Mærsk | 23 mars 2021 (en anglais) (en danois)

Photos : Une photo de Jacqueline Smith est disponible ici.


 

 

À propos de l’ITF : La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) est une fédération syndicale démocratique dirigée par ses affiliés, reconnue comme l’autorité mondiale en matière de transports. Nous nous battons passionnément pour améliorer le quotidien des travailleuses et travailleurs, unissant les syndicats de 147 pays pour obtenir des droits, l’égalité et la justice pour leurs membres. Nous sommes la voix de près de 20 millions de travailleuses et travailleurs des transports du monde entier, dont plus d’un million de gens de mer.

Contact médias :    media@itf.org.uk      +44 20 7940 9282

Une version en danois de ce communiqué est disponible sur demande.