Passer au contenu principal

L’ITF soutient les travailleurs sénégalais dans le projet BRT

17 May 2019

L’ITF a organisé une réunion à Dakar, au Sénégal, du 13 au 15 mai, pour préparer les travailleuses et travailleurs et leurs syndicats à la mise en œuvre prévue du système de bus à haut niveau de service (BRT) dans cette ville.

Les participants ont pu en apprendre davantage sur les projets BRT mis en œuvre ailleurs en Afrique, rencontrer les représentants du gouvernement sénégalais chargés des BRT et rendre visite à des travailleuses et travailleurs des transports à Dakar.

Les militants et responsables syndicaux se sont rendus dans deux gares routières et se sont entretenus avec des travailleuses et travailleurs. Ils ont pu entendre les réalités du transport informel : bas salaires, contrats de travail inexistants, journées interminables et longs trajets quotidiens. Les travailleuses et travailleurs leur ont aussi parlé du harcèlement par les passagers et la police, des problèmes de sécurité, de l’accès en sécurité à des toilettes et points d’eau, et de la pollution.

La séance d’ouverture était présidée par Innocence Ntap Ndiaye, du Haut Conseil du dialogue social. Innocence Ntap Ndiaye a déclaré : « Nous sommes prêts à promouvoir de nouveaux accords dans les transports favorisant le travail décent. Nous voulons encourager la représentation syndicale, en particulier celle des travailleuses et travailleurs des transports informels. »

Les participants ont également entendu le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD) – chargé de la mise en œuvre des BRT – et le Ministère de l’Infrastructure. 

Une discussion entre le CETUD et les militants syndicaux a eu lieu :

  • Appels à des projections de créations d’emplois réalistes, à des estimations des pertes d’emplois et à des plans pour atténuer les impacts négatifs sur l’emploi
  • Questions sur les modalités pratiques de la construction de sites propres pour les BRT
  • Demande des syndicats à être associés à la planification BRT
  • Appels à la prise en compte de tous les travailleuses et travailleurs concernés par les BRT, qu’il s’agisse de ceux des transports informels, des chauffeurs de taxi ou des personnels des gares routières
  • Questions sur l’évolution du prix des billets au fil du temps
  • Les plans prévoient 50% d’effectifs féminins dans les BRT, mais selon les militants, les travailleuses auront besoin de soutien et de formation pour atteindre cet objectif

Les syndicats de l’ITF présents, la Fédération des Transports de l’UDTS et l’Union des Routiers du Sénégal (URS), sont dans l’ensemble favorables aux BRT à Dakar, mais souhaitent être associés davantage au projet dès maintenant, et réclament une définition plus large des travailleuses et travailleurs des transports inclus dans les consultations officielles.

Les syndicats assureront un suivi avec le CETUD concernant la participation des syndicats à la planification des BRT.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.