Passer au contenu principal

L’ITF est solidaire du peuple palestinien, et appelle Israël à cesser ses frappes

19 May 2021
Crédit : Nations Unies

Israël doit immédiatement cesser ses raids sur les territoires palestiniens, qui ont déjà fait des centaines de victimes innocentes, dont des enfants, a déclaré aujourd’hui la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). Cette fédération syndicale internationale a aussi réitéré son appel à un cessez-le-feu immédiat.

Depuis l’intensification des hostilités le 10 mai, au moins 212 Palestiniens auraient été tués, dont au moins 61 enfants. Les roquettes tirées depuis Gaza ont également fait 10 victimes parmi la population civile israélienne. L’ITF déplore tous ces décès.

L’ITF a dénoncé aujourd’hui les pertes matérielles et humaines résultant des raids israéliens sur plusieurs immeubles résidentiels et de bureaux, dont ceux des médias Al Jazeera et Associated Press à Gaza.

Paddy Crumlin, Président de l’ITF, a condamné aujourd’hui les attaques israéliennes, qui ont tué et blessé des centaines de Palestiniens non armés et détruit de nombreux foyers, entraînant le déplacement de 40 000 personnes.

« L’offensive militaire israélienne est clairement contraire au droit international. L’armée n’a pas pour rôle de bombarder des habitations et des agences de presse. Il s’agit purement et simplement d’une façon de plus d’intimider des civils palestiniens innocents », a déclaré Crumlin.

« Apprendre que des enfants et d’autres civils ont perdu la vie dans cette nouvelle escalade de violence injustifiée nous brise le cœur. Ces actes représentent ni plus ni moins une atteinte flagrante au droit humanitaire international et devraient être considérés comme des crimes de guerre. »

« En ciblant des médias internationaux, Israël élargit sa tactique d’intimidation par la violence, pour censurer la presse », a déclaré Crumlin. « Il s’agit d’une tentative indéniable de limiter les possibilités des médias de faire connaître ces atrocités au monde entier. »

Les pays doivent dénoncer les violences et rappeler à Israël son obligation morale, éthique et légale de protéger les vies civiles.

« La communauté internationale doit exercer des pressions pour qu’Israël s’attaque aux causes profondes de cet embrasement : le projet de déplacement illégal et injuste, la dépossession et l’expulsion de Palestiniens dans des quartiers comme celui de Sheikh Jarrah ; l’injustice de l’occupation israélienne ; le blocus de Gaza ; et l’impunité pour des crimes de guerre historiques et les infractions au droit international », a expliqué Crumlin.

« Le cercle infernal de la violence doit cesser. Les gouvernements, les partis politiques et les groupes armés doivent d’urgence convenir d’un cessez-le-feu et de l’ouverture d’un dialogue productif », a conclu Crumlin.

L’ITF soutient l’appel lancé par la Secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour qu’il soit mis fin au tragique bilan des pertes humaines civiles résultant de l’occupation injuste et illégale des territoires palestiniens.

« La seule et unique solution acceptable et durable est la mise en œuvre intégrale des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies pour mettre fin à cette occupation et le lancement de négociations visant à reconnaître deux États souverains : la Palestine et Israël », a déclaré Burrow.