Passer au contenu principal

Les chauffeurs « faux-indépendants » saisissent Rio Tinto pour faire valoir leurs droits

13 Sep 2019
Les chauffeurs travaillant pour NFI Industries aux États-Unis ont saisi le siège international de l’entreprise minière Rio Tinto pour faire valoir leurs droits.

NFI fournit des services de transport routier et d’entreposage à de nombreux clients dans la région de Los Angeles. Notoirement connue pour son mépris total des normes du travail, la société NFI est empêtrée dans divers conflits sociaux, poursuites judiciaires et plaintes officielles auprès d’agences gouvernementales pour exploitation salariale et mauvaises conditions de travail. Ces problématiques ne sont pas étrangères à sa mauvaise classification délibérée des chauffeurs, qu’elle considère comme indépendants et non comme salariés.

Cette semaine, les chauffeurs NFI, organisés par l’affilié de l’ITF International Brotherhood of Teamsters, ont mené de multiples actions pour obliger l’entreprise à améliorer ses normes de travail. Aujourd’hui, une délégation de travailleurs et de responsables syndicaux s’est rendue au siège de Londres du principal client de NFI, Rio Tinto, pour l’exhorter à intervenir.

Rio Tinto a adopté un code de conduite garantissant explicitement les droits fondamentaux des travailleurs dans sa chaîne d’approvisionnement. Le non-respect de ce code par NFI a été dénoncé par les syndicats lors de l’assemblée générale de Rio Tinto en avril 2019, et la direction a décidé d’y remédier. Cependant, à ce jour, cette bonne résolution reste lettre morte.

Les cadres de Rio Tinto ont accepté de rencontrer des représentants des Teamsters et de l’ITF, et les deux parties ont dialogué de façon constructive à propos des problèmes de la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise. Il nous tarde de voir les mesures que prendra Rio Tinto pour remédier à ces violations des droits des travailleurs.

Jeff Farmer, Responsable du recrutement syndical des Teamsters, a déclaré : « NFI Industries méprise complètement son personnel, comme le démontrent les innombrables grèves et actions en justice intentées à son encontre. Cette semaine, nous nous sommes adressés directement à l’entreprise et avons fait en sorte que ses clients soient bien conscients de la responsabilité qui est la leur de veiller au respect des normes du travail. »

Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF, a déclaré : « Les sociétés au sommet des chaînes d’approvisionnement des transports doivent assumer leurs responsabilités envers les travailleuses et travailleurs qui contribuent à leur marge bénéficiaire. Notre rencontre avec Rio Tinto nous rassure, et nous comptons sur l’entreprise pour qu’elle fasse appliquer son propre code de conduite et rappelle NFI à l’ordre. »

Message de solidarité du Secrétaire des Sections des transports internes, Noel Coard, aux chauffeurs de NFI Industries affiliés au syndicat Teamsters.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.