Passer au contenu principal

Le mouvement syndical mondial apporte son soutien aux dockers australiens alors que le conflit avec DP World s’envenime

05 Aug 2019
Communiqué de presse
Les syndicats des transports et du secteur maritime représentant plusieurs dizaines de pays ont apporté leur soutien à la lutte des dockers australiens contre les pertes d’emploi, l’externalisation, l’automatisation et les menaces qui pèsent sur les conditions dans les terminaux à conteneurs situés à Melbourne, Sydney, Brisbane et Fremantle.

Des syndicats représentant des millions de travailleuses et travailleurs à travers le Moyen-Orient, l’Asie, l’Europe, l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et dans le Pacifique ont écrit à l’exploitant portuaire basé à Dubaï, DP World, insistant sur le risque de dégradation de la qualité des relations industrielles à travers le monde, en raison du mauvais traitement des dockers australiens.

Les promesses de soutien et de solidarité ainsi que la correspondance échangée reflètent non seulement de façon claire la position des syndicats dans le monde, qui ne resteront pas les bras croisés pendant que DP World s’attaque de manière unilatérale aux droits et conditions de travail des dockers australiens, mais aussi un appel collectif lancé à l’entreprise afin qu’elle revienne à la table des négociations.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), qui représente 18,5 millions de travailleuses et travailleurs à travers le monde, a condamné les actions de DP World Australia.

Jacqueline Smith, Coordinatrice maritime de l’ITF, a déclaré : « À l’échelle internationale, les syndicats sont très inquiets de la manière dont agit DP World Australia et ils ont averti la direction de l’entreprise, dans leurs ports du monde entier, que ces attaques menaçaient la qualité des relations industrielles en cours avec leur syndicat et les syndicats de dockers à travers le monde. »

« DP World n’a eu de cesse d’envenimer le différend, en commençant à s’attaquer à la protection des revenus puis en menaçant d’externaliser et d’automatiser l’emploi, et maintenant en refusant de rencontrer le syndicat maritime d’Australie afin d’engager un dialogue sur la façon d’atténuer les pertes d’emploi en modifiant les modes d’affectation du personnel (tableaux de service) plutôt qu’en organisant des départs forcés.

« Les affiliés de l’ITF ont clairement fait savoir à la direction de DP World qu’ils condamnent fermement toute tentative d’externalisation de l’emploi auprès d’entrepreneurs non-syndiqués proposant des salaires moindres, au détriment des dockers expérimentés, et qui ne saurait être perçue autrement que comme une manœuvre antisyndicale », a déclaré Smith.

Le Vice-président de la Section des dockers de l’ITF et Président de l’International Longshore and Warehouse Union (ILWU) William Adams s’associe à la condamnation de l’attitude affichée par la direction de DP World Australia, menaçant d’externaliser et d’automatiser les opérations dans ses terminaux australiens.

« L’attitude de DP World qui menace d’automatiser ses opérations australiennes a été condamnée par la communauté internationale. Garantir des clauses en faveur de la protection, du recyclage et du perfectionnement des travailleurs constitue un enjeu prioritaire pour les dockers du monde entier.

« Ceci a été mis en évidence lors des récents conflits du travail avec l’ILWU au Canada et aux États-Unis, qui ont abouti à des arrangements mutuels établissant la protection des travailleurs ainsi qu’un processus de négociation entre le syndicat et les employeurs sur la question de l’automatisation.

« L’externalisation et l’automatisation exercent une incidence significative sur la productivité et la rentabilité et s’accompagnent d’importantes répercussions sociales et communautaires pour les travailleurs et leurs communautés ; dès lors, toute tentative visant à affaiblir les exigences en matière de consultation syndicale sera rejetée par les syndicats de dockers aux quatre coins du globe.

« Les dockers du monde entier s’unissent et se tiennent prêts à livrer bataille directement contre tout employeur qui menacera l’emploi et les conditions de travail des dockers, et à l’heure actuelle, c’est DP World qui est dans notre ligne de mire », a déclaré Adams.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.