Passer au contenu principal

ITF/IRU : Revendications communes à l’adresse des gouvernements et des organismes internationaux

14 Apr 2020

Les travailleuses et travailleurs et les entreprises du secteur des transports sont l’épine dorsale de l’économie mondiale : ils connectent les gens, relient les chaînes d’approvisionnement et maintiennent le monde en mouvement. Le travail et les services qu’ils fournissent sont vitaux si l’on veut relever efficacement, et surmonter, le défi présenté par la pandémie de Covid-19.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), la voix de plus de 19 millions de travailleuses et travailleurs des transports, et l’Union internationale des transports routiers (IRU), la voix de 3,5 millions d’entreprises de transport dans le monde, ont uni leurs forces pour souligner l’importance du rôle de leurs membres et défendre leurs intérêts durant la pandémie de Covid-19.

La présente déclaration énonce les revendications clés que les gouvernements et les organismes internationaux doivent prendre en compte pour éviter que les chaînes d’approvisionnement et de mobilité soient défavorablement affectées, aujourd’hui ou demain, et pour protéger les travailleuses et travailleurs des transports qui sont au cœur de tout ce que nous faisons.

La pandémie de Covid-19 a dirigé les projecteurs sur le transport routier – mettant encore une fois en avant le rôle indispensable joué par les entreprises de transport routier et leurs personnels pour maintenir les chaînes d’approvisionnement durables qui permettent que produits médicaux, denrées alimentaires et autres produits essentiels parviennent à chacun d’entre nous.

Les chauffeurs et leurs employeurs sont les héros de l’ombre qui méritent notre reconnaissance, aujourd’hui plus que jamais. Leur courage, leur professionnalisme et leur engagement sont les forces motrices qui nous permettent à tous de continuer d’avancer en ces temps difficiles.

Pour le secteur du transport routier, les préoccupations les plus pressantes consistent à maintenir l’acheminement des produits essentiels comme les denrées alimentaires et les fournitures médicales, dans les conditions les plus sécurisées possibles pour les travailleuses et travailleurs du secteur, tout en veillant à la viabilité et à la continuité économiques des entreprises de transport, tant de personnes que de marchandises, et des emplois correspondants.

Sachant que près de 6 % de l’ensemble de la main-d’œuvre mondiale est employée dans le transport routier, principalement dans des petites et moyennes entreprises (PME), il est clair que le transport routier représente une part essentielle d’une économie mondiale bien huilée, particulièrement en période de crise. Par conséquent, le bon fonctionnement des chaînes de mobilité et d’approvisionnement ainsi que la continuité des livraisons quotidiennes aux consommateurs dépendent de la viabilité de ces PME du transport routier et de la santé et du bien-être de leurs chauffeurs extrêmement compétents et expérimentés.

Aussi, l’ITF et l’IRU demandent aux gouvernements et aux organismes internationaux de prendre immédiatement les mesures nécessaires afin de :

  • Reconnaître que le métier de chauffeur de véhicule commercial est d’importance vitale pour l’économie mondiale, les chaînes d’approvisionnement internationales et la mobilité des personnes.
  • Désigner le transport routier comme service clé dans le cadre de l’organisation de services vitaux comme la mobilité essentielle des personnes, des denrées alimentaires et des fournitures médicales pour répondre à la crise du Covid-19.
  • Désigner les travailleuses et travailleurs du transport routier comme personnels clés et leur accorder la même protection qu’aux autres personnels assurant des services vitaux pour répondre à la crise du Covid-19.
  • Élaborer et mettre en œuvre rapidement des pratiques normalisées dans le domaine de la logistique transfrontalière afin de garantir la sécurité, la santé et le bien-être des chauffeurs. Cela comprend des installations sanitaires et de restauration adaptées en bord de route pour les chauffeurs routiers longue distance en concertation avec les partenaires sociaux du transport routier, l’ITF et l’IRU, et les experts du secteur.
  • Protéger les services de mobilité et les chaînes d’approvisionnement essentiels actuels et futurs en offrant, en priorité, le soutien du gouvernement aux PME du transport routier en vue de sauvegarder l’emploi.
  • Engager un dialogue tripartite au niveau national entre gouvernements, employeurs et syndicats pour soutenir le secteur du transport routier et élaborer des plans d’action ciblés, soutien financier inclus.
  • Faire en sorte que le secteur du transport routier, et notamment les PME, puissent bénéficier d’aides financières dans l’après Covid-19, notamment les PME, afin de soutenir la continuité et la résilience des chaînes de mobilité et d’approvisionnement.
  • Exiger que clients, expéditeurs et autorités fassent preuve de respect à l’égard des chauffeurs ; cela comprend l’accès à des services essentiels, tels qu’installations sanitaires propres à la disposition des chauffeurs aux points de chargement et de déchargement ainsi qu’aux points de passage frontaliers.

Nous devons continuer de rendre hommage aux héros de la route en saluant haut et fort leur travail, en exprimant leurs préoccupations et en veillant à répondre à leurs besoins.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.