Passer au contenu principal

Covid-19 : meilleures protections pour les travailleurs de l’économie des petits boulots en Australie

31 Jul 2020
Communiqué de presse

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) salue la victoire du syndicat australien Transport Workers’ Union (TWU), qui a obtenu une revalorisation des normes de santé et de sécurité et de meilleures protections financières pour les livreurs de DoorDash, société de livraison de repas à domicile, en cette période de pandémie de Covid-19. 

L’accord conclu entre le TWU et DoorDash contient des engagements en matière de sécurité, dont la mise à disposition d’équipements de protection individuelle, d’assistance financière aux livreurs testés positifs au Covid-19 ou ayant reçu l’instruction de rester en isolement à domicile, et de représentation collective et dialogue continu. 

Le Secrétaire général de l’ITF, Stephen Cotton, a salué cet accord : « Les livreurs verront une réelle différence sur le terrain, et peuvent être assurés que toutes les mesures de protection seront prises pour garantir leur sécurité et empêcher la transmission du virus, et que, s’il y a malgré tout contamination, une aide financière leur sera accordée s’ils ne sont plus en mesure de travailler. »

La Delivery Riders Alliance du TWU est le principal porte-parole des coursiers de la livraison alimentaire à domicile en Australie. Le Secrétaire national du TWU, Michael Kaine, a déclaré que cette position commune constituait un premier pas important vers la mise en place des protections et avantages dont ont besoin les travailleuses et travailleurs de l’économie des petits boulots.

« Nous aimerions que d’autres entreprises nous emboîtent le pas et que les autorités locales et fédérales soutiennent le processus » a expliqué Michael Kaine. 

Saluant l’accord conclu aujourd’hui, le Secrétaire général de l’ITF a encouragé une organisation accrue des effectifs de l’économie des petits boulots pour qu’ils puissent obtenir l’égalité de traitement, le respect et les droits fondamentaux qu’ils méritent.

« Cette forme de dialogue social est un pas dans la bonne direction ; cependant, nous devons faire comprendre clairement que rien ne remplace une véritable négociation collective. Nous espérons que les travailleuses et travailleurs de l’économie des petits boulots du monde entier s’uniront et se rassembleront autour de cet enjeu, et feront valoir leurs droits » a déclaré Stephen Cotton. 

« Chaque travailleuse et travailleur des transports mérite la totalité des droits et protections au travail. Nous attendons de plateformes mobiles comme DoorDash de respecter la loi et de ne pas s’opposer à un texte qui protège les droits fondamentaux des travailleuses et travailleurs » a-t-il ajouté. 

Aux États-Unis, les travailleuses et travailleurs de l’économie des petits boulots de Californie se mobilisent pour protéger leurs acquis face à la Proposition 22, initiative législative de 100 millions d’USD que mènent DoorDash, Uber, Lyft, Instacart et Postmates pour être exonérés de la fameuse loi AB 5, qui porte sur la mauvaise classification des travailleurs. Celle-ci codifie la présomption du statut d’employé au regard de la loi californienne, et complique la mauvaise classification des chauffeurs en tant qu’indépendants par des employeurs cherchant à éluder leurs obligations en matière des droits fondamentaux comme le salaire minimum, les indemnités de maladie, la rémunération des heures supplémentaires et les congés payés.

« Partout dans le monde, de l’Australie à la Californie, les travailleuses et travailleurs de l’économie des petits boulots font valoir leurs droits. L’ITF continuera de les aider à obtenir le traitement équitable, le respect et les droits fondamentaux qu’ils méritent » a déclaré Stephen Cotton.

L’ITF collabore étroitement avec ses près de 700 syndicats affiliés pour relever le défi de l’avenir du travail pour les travailleuses et travailleurs des transports. C’est dans cette démarche que s’inscrit sa campagne pour des conditions de travail correctes dans l’économie des petits boulots, qui aide les travailleuses et travailleurs à s’organiser et à se mobiliser pour influencer les politiques locales, régionales et mondiales.

Pour en savoir plus, veuillez contacter media@itf.org.uk.