Passer au contenu principal

Solidarité avec le peuple colombien

22 Nov 2019
Communiqué de presse

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) apporte son soutien à la grève nationale convoquée aujourd’hui en Colombie par les travailleurs, syndicats et organisations civiles pour dénoncer la corruption et les politiques économiques, antisociales et antisyndicales préjudiciables aux classes populaires.

Le gouvernement colombien persiste dans ses politiques néolibérales axées sur la maximisation des profits aux dépens des droits des travailleuses et travailleurs, tout en continuant à piller les ressources et à accroître la dette intérieure et extérieure.

Les droits des travailleuses et travailleurs s’effritent car la corruption s’amplifie et les multinationales – en particulier depuis la signature par la Colombie de l’accord de libre-échange avec les États-Unis (CTPA) en 2016 – s’en prennent de plus en plus violemment aux droits des travailleurs, en toute impunité.

Le peuple colombien n’a d’autre recours que la grève, le gouvernement ayant refusé tout dialogue constructif sur divers dossiers tels que le salaire minimum, les retraites, la privatisation, la corruption, les réformes fiscales, la transparence gouvernementale, les prix de l’énergie et le droit à manifester en toute liberté.

« Les gouvernements d’Amérique latine doivent comprendre qu’ils ne peuvent poursuivre leurs politiques néfastes aux travailleuses et travailleurs. Les remous sociaux qui secouent actuellement l’Amérique latine ne sont pas étrangers les uns aux autres, la voix de la classe ouvrière s’élève et les peuples réclament la fin des injustices » a déclaré le président de l’ITF, Paddy Crumlin. 

« Nous assistons à de vastes mobilisations dans la région. Les peuples rejettent les politiques néolibérales qui ne bénéficient qu’à une poignée de privilégiés au détriment de millions de travailleuses et travailleurs. L’ITF et ses affiliés envoient toute leur solidarité aux travailleuses et travailleurs des transports latino-américains qui exigent des changements réels en faveur de leurs droits au travail » a expliqué Crumlin.

Le Secrétaire général de l’ITF, Stephen Cotton, a également commenté l’action de grève prévue : « Le gouvernement colombien refuse d’écouter son propre peuple. L’ITF l’appelle à revenir sur ses politiques néolibérales et à ouvrir un dialogue constructif avec les syndicats et les organisations de la société civile pour protéger et non menacer la sécurité socio-économique des citoyens » a déclaré Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF.

« Nous soutenons pleinement les actions du peuple colombien, et continuerons à défendre sa cause par des actions de solidarité des travailleuses et travailleurs des transports partout dans le monde » a expliqué Cotton.

Edgar Díaz, Secrétaire régional par intérim, a ajouté : « L’ITF se battra toujours aux côtés de ses affiliés pour défendre les droits humains et syndicaux. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.