Passer au contenu principal

Septième décès en deux ans dans les ports irlandais : des mesures urgentes s’imposent

23 Aug 2019
Communiqué de presse
L’ITF s’associe au syndicat irlandais des dockers SIPTU pour réclamer d’urgence une meilleure protection des travailleuses et travailleurs dans les ports irlandais – à la fois par des mesures législatives et répressives – après le décès d’un conducteur de camion âgé de 50 ans dans les docks nord du port de Dublin le 14 août.

Ce tragique accident, dont a été victime Nicholas 'Nick' Collier, marque le septième décès d’un travailleur dans un port irlandais en deux ans.

D’après les rapports publiés, une unité de réfrigération était en cours de chargement à l’arrière du camion quand le conducteur a été renversé et tué par un autre véhicule.

Paddy Crumlin, Président de la Section des dockers de l’ITF, a exigé aujourd’hui que le secteur de la manutention portuaire fasse le nécessaire pour mettre fin à ces drames à répétition dans les docks irlandais : « Nous appelons les sociétés de manutention portuaire à revoir leurs pratiques de travail et les mesures de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs. Ces entreprises doivent procéder à une évaluation adéquate des risques de toutes les procédures de manutention, en concertation avec leur personnel. »

« Les mesures actuelles sont insuffisantes, et il est inacceptable que des travailleurs trouvent la mort à cause de pratiques de sécurité bancales et de raccourcis qui font gagner du temps et de l’argent aux personnes mêmes qui devraient être sanctionnées. »

« Voilà pourquoi les lois sur la responsabilité criminelle des entreprises sont si importantes. Non seulement elles permettent aux familles des victimes de réclamer justice, mais elles entraîneront un changement de mentalités qui, espérons-le, diminuera le nombre de décès au travail » a déclaré Crumlin.

Jerry Brennan, Responsable de l’organisation syndicale dans les ports et les docks pour le SIPTU (Services, Industrial, Professional and Technical Union), a déclaré aux médias cette semaine que ces tragédies se produisaient avec une régularité effrayante.

« Je ne comprends pas comment un certificat de sécurité peut être obligatoire depuis plus de 30 ans dans le secteur de la construction, mais qu’il n’en soit pas ainsi dans le secteur portuaire. »

« Nous présentons nos condoléances à la famille, aux proches et aux collègues du conducteur décédé. Espérons qu’il s’agisse du dernier accident mortel avant que les mesures de sécurité attendues de longue date soient enfin mises en œuvre dans nos ports, » a déclaré Brennan.

Heather Humphreys, Ministre irlandaise des entreprises, a accédé à la demande du SIPTU et de l’ITF d’organiser une réunion pour discuter des solutions à mettre en œuvre pour améliorer la sécurité.

Des rapports internationaux révèlent le taux alarmant de plus d’un décès par semaine dans les ports.

L’ITF continue de collaborer avec les associations professionnelles et les organismes de réglementation pour développer et mettre en œuvre des solutions face à ce bilan inacceptable, dont une campagne sur la responsabilité criminelle des entreprises, envoyant un message clair aux employeurs négligents : si vous ne veillez pas à la sécurité du lieu de travail et qu’un membre du personnel trouve la mort, vous irez en prison.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.