Passer au contenu principal

L’ITF mobilise les syndicats du Monde arabe pour venir en aide aux gens de mer menacés par des armateurs peu scrupuleux

02 Jul 2019
Des syndicats de tout le Monde arabe se sont réunis pour continuer d’élargir le Réseau de contacts de l’ITF dans le Monde arabe visant à apporter une assistance et un soutien aux gens de mer et à améliorer la coordination aux équipages en difficulté dans la région.

Des membres d’affiliés de l’ITF du Liban, d’Oman, d’Irak et du Yémen ont assisté à un séminaire de formation à Beyrouth les 17 et 18 juin. Un premier séminaire avait eu lieu à Tanger en février. 

« La formation et la création de contacts dans le Monde arabe est au cœur de l’approche stratégique et continue de l’ITF visant à apporter un soutien accru et plus efficace aux gens de mer en escale dans les ports du Monde arabe » a déclaré le Coordinateur du Corps d’inspecteurs de l’ITF, Steve Trowsdale.

« Comme avec notre réseau latino-américain, nous voulons renforcer nos capacités à apporter de l’aide, une solidarité et un soutien tangible aux gens de mer dans ces pays, mais également accroître nos capacités d’organisation et réunir des informations sur les objectifs clés des campagnes maritimes de l’ITF » a-t-il expliqué.

Fait historique, l’ITF a pour la première fois été autorisée à monter à bord d’un navire en Syrie, juste après le séminaire le 19 juin. Une délégation de responsables syndicaux syriens et libanais a ainsi pu rencontrer les membres d’équipage abandonnés du Lady Caroline, battant pavillon syrien, dans le port de Lattaquié.

« C’est la première fois que l’ITF monte à bord d’un navire en Syrie, et surtout, se retrouve en mesure d’apporter son aide et sa solidarité à des marins abandonnés dans ce pays » a déclaré l’Inspecteur de l’ITF et Responsable du réseau de contacts Monde arabe, Mohamed Arrachedi.

Nasser Nazzal, Président du Syndicat libanais des gens de mer et nouveau contact de l’ITF au Liban, et Samir Haydar, Président du Syndicat syrien des gens de mer, sont montés à bord et ont apporté une assistance financière à l’équipage pour que celui-ci puisse acheter des vivres, de l’eau, des cartes de téléphone et des fournitures essentielles. 

« Un tribunal a ordonné l’immobilisation du navire, et les 13 marins de Syrie, d’Inde, d’Égypte et de Turquie ont intenté une action pour obtenir le versement de leurs arriérés salariaux et leur rapatriement » a indiqué Arrachedi.

« Nous continuerons de travailler avec nos contacts et syndicats pour obtenir le rapatriement de l’équipage ainsi que le versement des arriérés salariaux. Nous nous engageons à mobiliser ce réseau pour venir en aide à tout travailleur menacé par des armateurs peu scrupuleux. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.