Passer au contenu principal

L’ITF fait entendre les revendications des travailleurs lors des négociations mondiales sur le climat

01 Dec 2017
L’ITF, la Confédération syndicale internationale (CSI) et leurs alliés sont présents en force lors des négociations internationales sur le climat, pour que les revendications des travailleurs soient davantage au cœur des efforts pour la justice climatique.

Ces organisations prennent part aux négociations intergouvernementales de l’ONU sur le changement climatique – COP23 – à Bonn, en Allemagne, du 6 au 17 novembre.

Dans sa déclaration pour la COP23, l’ITF affirme que pour répondre à la crise climatique, il est nécessaire de développer immédiatement et de façon ambitieuse les transports publics partout dans le monde. Ceci aura des retombées environnementales, sociales et économiques positives, et engendrera une vie meilleure pour tous en améliorant l’accès à la mobilité, en réduisant l’encombrement sur les routes et la pollution atmosphérique dans les villes, et en créant des millions de nouveaux emplois décents. Dans plusieurs villes, des affiliés de l’ITF ont présenté la déclaration à leur gouvernement municipal et/ou national.

L’ITF a également publié une déclaration commune avec l’UITP (l’Union internationale des transports publics). Cette déclaration soutient que les citoyens, les villes et la planète se porteront mieux avec davantage de transports publics, et avance que prendre des mesures en faveur du climat en développant les transports publics représente une des plus grandes opportunités économiques du XXIe siècle.

Ce message de l’ITF et de l’UITP, aux côtés de ver.di, syndicat affilié à l’ITF, et de VDV, partenaire de l’UITP, a été affiché dans les arrêts d’autobus électriques et de tram de Bonn et a pu être ainsi vu par des milliers de délégués.

Sari Sairanen, du syndicat canadien Unifor, membre de l’ITF, a lancé un appel pour que les travailleurs soient au cœur d’un monde à faibles émissions. Elle a déclaré : « Les travailleuses et travailleurs se sentent vulnérables, ils s’inquiètent pour leur emploi, alors nous organisons un cours intitulé ‘Emplois verts et changement climatique, axé sur une transition équitable pour les travailleurs. Ce cours leur explique comment influencer ces changements sur leur lieu de travail, et il est inscrit dans les accords que les employeurs assument les frais de participation de leur personnel à ce cours. »

Alana Dave, Responsable du programme de l’ITF Nos Transports Publics, a ajouté que la voix des travailleurs en matière de changement industriel doit être renforcée, et que la Fédération et ses syndicats ont forgé des alliances avec d’autres groupes qui feront campagne pour la justice climatique et sociale aux côtés des travailleurs. 

Prenez part au débat et voyez ce que disent les syndicats à la COP23 :

National Federation of Indian Railwaymen (NFIR) (Fédération panindienne des cheminots)

FTTUB

Swedish Transport Workers Union (Syndicat suédois des transports)

Syndicats thaïlandais de l’ITF

ITF

Suivez les dernières nouvelles de la campagne de l’ITF sur les transports publics en utilisant #OurPublicTransport

Lisez la déclaration sur le genre, le changement climatique et les transports publics adoptée par la Conférence des femmes de l’ITF.

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.