Passer au contenu principal

Les chauffeurs Uber prennent la parole pour dénoncer leur traitement

13 May 2019
Des chauffeurs Uber rencontrent le Comité exécutif de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) à ITF House, à Londres.

Des chauffeurs Uber londoniens ont rencontré des dirigeants syndicaux européens des transports, dans un contexte où s’intensifie la campagne mondiale contre l’entreprise de voitures avec chauffeurs.

Les chauffeurs Uber sont en grève aux quatre coins du globe pour exiger que l’entreprise respecte leurs droits de négociation collective et leurs droits syndicaux, qu’elle verse un salaire décent à tous les chauffeurs indépendamment de leur situation professionnelle et qu’elle leur garantisse des conditions de travail décentes et sûres.

Uber drivers speak out #uberstrike #uberlyftstrike #GigWorkersRise

"How Uber treats its drivers is horrific, considering we're in the 21st century." Dennis Bartholomew drove for Uber for four years, now he's speaking out about the way the company treats its drivers and how unions can fix it. #uberstrike #uberlyftstrike #GigWorkersRise #WeAreITF

Posted by International Transport Workers' Federation on Thursday, May 9, 2019

Dennis Bartholomew, qui a travaillé pour le compte d’Uber durant quatre ans, a déclaré : « Uber traite ses chauffeurs de manière épouvantable ; ces pratiques de travail sont inconcevables au XXIè siècle, on se croirait revenus à l’ère victorienne.

« Uber déclare que ses chauffeurs, dont je fais partie, sont des travailleurs indépendants. Mais ce n’est qu’une chimère, inventée de toutes pièces par ses patrons afin de s’enrichir de manière considérable sur le dos de leurs chauffeurs, en les laissant dans une situation d’extrême pauvreté. Les syndicats parviennent peu à peu à imposer à Uber de reconnaître ses chauffeurs en tant que salariés ; grâce à eux, les problèmes associés à cette entreprise pourront être corrigés. »

Le Secrétaire général de l’ITF, Stephen Cotton, a déclaré à l’attention des chauffeurs : « Ce modèle d’Uber pour l’avenir du travail se fait passer pour quelque chose de nouveau et de bénéfique. Mais il n’en est rien. Il repose en fait sur des pratiques d’exploitation et de mauvaises conditions de travail. »

« Les chauffeurs Uber devraient être correctement rémunérés pour leur travail, avoir accès à la négociation collective et être respectés. Nous allons engager un dialogue avec Uber et transmettre ce message directement à la société. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.