Passer au contenu principal

Le Réseau des droits des pêcheurs de l’ITF réclame la mise en œuvre de la C188

26 Nov 2019
Plus de 1 200 pêcheurs migrants ont signé une pétition appelant le gouvernement thaïlandais à mettre en œuvre et appliquer la Convention 188 de l’OIT, ratifiée par la Thaïlande en janvier 2019.

Les responsables du Réseau Fishers’ Rights Network de l’ITF ont officiellement présenté la pétition au Secrétaire permanent du Travail lors de la réunion du Comité directeur du projet de l’OIT « Ship to Shore Rights » aujourd’hui (22 novembre 2019).

La Thaïlande a ratifié la Convention 188 de l’OIT sur le travail dans la pêche début 2019, pour prouver à la communauté internationale qu’elle était déterminée à lutter contre l’exploitation et le trafic dans le secteur de la pêche, et pour compléter ses démarches d’éradication de la pêche INN.

Johnny Hansen, Président de la Section de la pêche de l’ITF, a remis en question l’engagement du gouvernement thaïlandais à éliminer l’exploitation dans le secteur : « Le réseau Fishers’ Rights Network (FRN) a découvert de fréquentes situations de travail forcé, de servitude pour dettes, de frais administratifs élevés, de pêcheurs rémunérés sous le salaire minimum, de bateaux sans eau potable ni vivres adéquats, et de conditions de travail dangereuses. »

« Le gouvernement thaïlandais a adopté des réglementations pour régler ces problèmes, mais leur mise en œuvre a été médiocre. Il est clair que la Thaïlande a encore un long chemin à parcourir avant que les dispositions de la C188 soient mises en œuvre et appliquées concrètement. Les pêcheurs sont toujours victimes d’exploitations et d’abus intolérables » a déclaré Hansen.

Malgré les efforts mis en œuvre par le gouvernement thaïlandais pour que tous les pêcheurs soient rémunérés via un système de paiement électronique, beaucoup d’employeurs versent et retirent eux-mêmes les salaires et continuent de payer les pêcheurs en espèces. Les relevés de virement sont ensuite utilisés comme preuve de paiement, ce qui leur permet ainsi de contourner la réglementation.

« Même si la loi thaïlandaise n’autorise toujours pas les travailleurs migrants à s’associer en syndicat, les pêcheurs s’unissent pour protéger leurs droits et enrayer les conditions de travail dangereuses en formant le FRN, et l’ITF est fière d’être solidaire de leur combat pour la justice au profit de tous les pêcheurs. » a déclaré Hansen.

Chan Myae Aung, ancien pêcheur devenu organisateur du réseau Fishers’ Rights Network, présente la pétition du FRN sur la C188 au gouvernement thaïlandais lors de la 10e réunion du Comité directeur du projet « Ship to Shore Rights » de l’OIT au Ministère thaïlandais du Travail. La pétition a été signée par plus de 1 200 membres du FRN, et appelle le gouvernement thaïlandais à mettre en œuvre et transposer concrètement la loi C188 dans le droit thaïlandais.

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.