Passer au contenu principal

Le Canada continue de faire preuve de leadership dans le domaine maritime avec la création du nouveau Conseil du bien-être des gens de mer (ITF)

23 Nov 2020

La Fédération internationale des ouvriers du transport félicite le gouvernement fédéral et l’industrie maritime du Canada de continuer de faire preuve de leadership coopératif dans le but d’améliorer la vie des gens de mer, avec la création du premier Conseil du bien-être des gens de mer du pays.

La création de ce Conseil s’inscrit dans le cadre des engagements pris par le Canada en tant que signataire de la Convention du travail maritime.

Comme l’a déclaré le gouvernement canadien, le nouveau Conseil « servira de tribune pour coordonner les mesures relatives au bien-être des gens de mer au Canada. Le Conseil favorisera l’accès des travailleurs maritimes aux services récréatifs, culturels et médicaux, ainsi qu’aux installations de bien-être à terre. Le Conseil orientera également le gouvernement sur les questions de politique et de réglementation telles que les congés à terre et les changements d’équipage. »

Le Conseil est composé de représentants des travailleuses et travailleurs, ainsi que de l’industrie, notamment « armateurs, terminaux, ports, et agents représentant les propriétaires de navires étrangers au Canada ». Les travailleuses et travailleurs sont représentés par les quatre inspecteurs de l’ITF basés au Canada, et par les affiliés de l’ITF ILWU, ILA, CMSG, SIU Canada et BCFMWU.

Le Coordinateur de l’ITF au Canada, Peter Lahay, a été nommé premier Vice-président du nouveau Conseil. Il s’est déclaré « très fier » d’être le Vice-président fondateur de ce nouvel organe.

Le Coordinateur de l’ITF au Canada, Peter Lahay, a été nommé premier Vice-président du Conseil du bien-être des gens du mer du Canada.

« Les gens de mer sont des travailleuses et travailleurs essentiels qui se retrouvent dans une situation désespérée du fait de la pandémie. Il nous appartient de faire tout notre possible pour leur venir en aide. »

« Le fait d’avoir un forum national multi-intervenants qui est appuyé par Transports Canada et qui est déterminé à améliorer le bien-être des gens de mer envoie un signal clair et positif aux marins avec lesquels j’interagis tous les jours, à savoir que notre industrie et notre gouvernement se préoccupent de la question. »

« Dès les premières semaines et les premiers mois où cette pandémie a commencé à sévir, le Canada est intervenu en première ligne et nous avons fait tout notre possible pour contribuer à résoudre la crise de relève des équipages et préserver les droits et conditions fondamentaux acquis par les gens de mer et leurs syndicats au fil des décennies », a déclaré Lahay.

Trois marins chinois disent au revoir à leurs collègues à quai sur la côte ouest du Canada, alors qu’ils s’apprêtent à rentrer chez eux avec l’aide de l’ITF Canada, après des mois passés en mer.

Comme il l’a précisé, le nouveau Conseil s’appuie sur les initiatives de défense des intérêts des gens de mer menées plus tôt par le Canada pendant la pandémie.

« Le Canada est l’un des premiers pays à avoir adopté les protocoles sur les relèves d’équipages de l’OMI, ce qui facilite l’organisation des relèves d’équipages tellement indispensables. Sur notre insistance, le gouvernement canadien a supprimé les exigences en matière de délivrance de visas et de quarantaine pour les gens de mer de la plupart des pays, si les marins sont ici pour embarquer sur des navires ou en débarquer », a-t-il ajouté.

Les gens de mer ressortissants de pays pour lesquels un visa reste nécessaire peuvent faire la demande en ligne et recevoir une confirmation par e-mail.