Passer au contenu principal

La hausse des salaires promise par Amazon montre que les pressions des travailleurs portent leurs fruits

07 Nov 2018
Communiqué de presse
L’annonce faite par Amazon qu’elle augmenterait les salaires aux États-Unis et au Royaume-Uni montre que les revendications de son personnel commencent à être entendues.

Si cette décision est bienvenue, elle ne survient cependant qu’après de nombreuses critiques du modèle d’emploi Amazon, et de sérieux problèmes subsistent dans la chaîne de transport de l’entreprise.

Une enquête menée par la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) révèle qu’Amazon dépense plus en transport et en logistique que la plupart des géants du transport mondial. En plus de ses entrepôts, Amazon gère directement ses livraisons en camion et services de transit aérien, s’appuie sur un vaste réseau de transporteurs routiers en sous-traitance et achemine d’énormes volumes par voie maritime.

Même si certains personnels verront leur salaire augmenter, nous sommes encore bien loin d’un modèle d’emploi équitable respectant les droits syndicaux fondamentaux.

Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF, a déclaré : « Tous les travailleurs d’Amazon, dans le monde entier, ont le droit à des conditions de travail et de rémunération décentes et, de façon cruciale, à être représentés à la table des négociations par des syndicats indépendants. Si Amazon voulait vraiment changer les choses, elle procéderait à des changements en profondeur de sa chaîne de transport. »

« Il faudrait pour cela revoir le statut des chauffeurs Amazon Flex, qui sont payés à la livraison et comptent parmi les personnels les plus précaires de l’économie des petits boulots. Il faudrait aussi mettre en œuvre un système de contrôle digne de ce nom dans l’ensemble de la chaîne de transport pour vérifier le bon respect des normes de travail. Et il faudrait aussi ne faire appel qu’à des sociétés de transport maritime couvertes par des accords de l’ITF, car c’est la seule manière d’empêcher des violations du droit du travail en mer. »

« La société Amazon a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir être considérée comme un employeur vraiment responsable. Aux côtés de leurs alliés du mouvement syndical, les syndicats des transports du monde entier continueront d’exercer des pressions jusqu’à ce que cela soit le cas. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.