Passer au contenu principal

C’est aussi notre monde ! Les travailleuses des transports envoient un message fort depuis la conférence de l’ITF

01 Dec 2017
Les travailleuses des transports du monde entier ont renforcé leur engagement envers la justice climatique, l’élimination des violences à l’égard des femmes et le travail décent des femmes des transports, lors d’une conférence historique organisée la semaine dernière.

Organisée tous les quatre ans, la Conférence des travailleuses des transports de l’ITF s’est tenue à Marrakech, au Maroc, sous l’égide de l’UMT, affiliée à l’ITF. Il s’agit de la dernière conférence en date du processus « Sur la voie du Congrès », qui voit toutes les Sections, Régions et Départements de l’ITF se réunir pour définir leurs orientations et priorités en vue du Congrès de l’ITF qui se tiendra à Singapour l’année prochaine.

La Conférence a envoyé un message à la COP23 – qui se déroulait au même moment à Bonn, en Allemagne – appelant au développement des transports publics pour promouvoir la justice climatique et l’égalité hommes-femmes. En savoir plus ici

Jasmin Labarda, femme marin du syndicat philippin AMOSUP, a mené une action sur la ségrégation professionnelle entre hommes et femmes dans les transports baptisée « C’est aussi notre monde ! ». Les déléguées ont publié des selfies en utilisant ce slogan, et en appelant les femmes à ne pas se détourner du travail dans les transports, que ce découragement ait une cause directe, par exemple les politiques ou pratiques de recrutement et de promotion, ou indirecte, notamment le traitement inéquitable ou inacceptable des travailleuses, ou les obstacles systématiques propres à une culture dominante entretenue par les responsables, autorités, clients et collègues.

Jasmine a déclaré : « Cela fait 17 ans que je travaille en mer. J’aurais pu abandonner et me contenter de mon parcours, sans me soucier des autres femmes marins. Mais il y a toujours tellement de femmes qui ne pourront embrasser une carrière maritime à cause des discriminations, des brimades et du harcèlement. Je rêve que les femmes puissent envisager de travailler en mer au même titre que les hommes. »

« Nous sommes en 2017, et j’en ai assez d’entendre que je travaille dans un monde d’hommes. C’est aussi notre monde, et nous avons vraiment le pouvoir de faire changer les choses ! »

La campagne que mène actuellement l’ITF pour lutter contre les violences à l’égard des femmes sur les lieux de travail, dans le cercle familial et dans la société, a constitué un thème majeur de la Conférence. L’accent a notamment été placé sur les pressions exercées en faveur d’une nouvelle convention de l’OIT sur la violence et le harcèlement contre les femmes et les hommes dans le monde du travail. Pour en savoir plus : ITFendvaw.org

La couverture de la conférence en direct sur les réseaux sociaux a permis d’atteindre 3 millions de personnes. @ITF_Women

La prochaine étape de la Voie du Congrès de l’ITF sera la Conférence de l’Amérique latine et des Caraïbes qui débutera le 24 novembre à Carthagène, en Colombie. Vous pourrez la suivre sur les réseaux sociaux ITFfacebook/ITFAmericas et @ITF_Americas sur Twitter.

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.