Passer au contenu principal

Appel à la justice raciale : les dockers de l’ILA et de l’ILWU arrêtent le travail pour honorer George Floyd

11 Jun 2020
Les membres de l'ILA et de l'ILWU ont cessé le travail sur les deux côtes littorales des Etats-Unis pour réclamer la justice raciale.

Aujourd’hui, des milliers de travailleuses et travailleurs des transports américains membres de l’International Longshore and Warehouse Union (ILWU) et de l’International Longshoremen’s Association (ILA) interrompent leur travail, réclamant justice pour George Floyd et d’autres innombrables victimes qui ont souffert avant lui.

Les membres de l’ILWU interrompent leur travail durant neuf minutes – soit le temps pendant lequel l’officier de police s’est tenu agenouillé sur le cou de George Floyd à Minneapolis, et qui a finalement provoqué son décès, alors que M. Floyd le suppliait de s’arrêter. Dans le même temps, nos camarades de l’ILA organisent des manifestations pacifiques d’une heure sur leurs docks. 

Les syndicats maritimes des États-Unis peuvent s’enorgueillir de leur rôle historique dans la lutte contre l’injustice au sein de leur pays et à l’étranger. Dans une déclaration, la Division des dockers de l’ILWU a affirmé : « Dans le respect de sa tradition de lutte pour la justice raciale et sociale, il est temps que l’ILWU soit entendu. »

Le Président international de l’ILWU, Willie Adams, a déclaré : « Notre syndicat se bat depuis longtemps contre le racisme au travail, dans nos communautés et dans le monde entier. »

« Aujourd'hui, nous rejoignons des millions de personnes qui réclament que justice soit faite et des changements fondamentaux apportés. Le syndicat appelle l’ensemble des élus du gouvernement fédéral, des gouvernements d’États et des administrations locales à ouvrir leurs yeux et leurs cœurs et à amorcer de véritables changements dans notre système actuel, ainsi qu’à éradiquer le racisme institutionnalisé et la brutalité policière qui accablent notre pays et nos citoyens depuis bien trop longtemps. »

Harold J. Daggett, Président international de l’ILA, a quant à lui déclaré : « Tous ensemble, nous allons cesser d’utiliser nos grues et nos ordinateurs, éteindre nos équipements et faire une pause pour réfléchir à des moyens de devenir meilleurs en tant qu’individus, et en tant que citoyens d’un pays où tous, hommes et femmes, devraient pouvoir jouir du même respect et des mêmes libertés. »

La justice raciale est bien une question qui relève des syndicats.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.