Passer au contenu principal

Un syndicat de mécaniciens appelle le gouvernement américain à ouvrir une enquête sur Delta Air Lines

20 May 2019
Communiqué de presse
L’antisyndicalisme de Delta Air Lines est à l’origine d’une plainte officielle de l’International Association of Machinists and Aerospace Workers (IAM) auprès du gouvernement américain.

La compagnie est accusée de surveiller les employés syndicalistes et de licencier les militants syndicaux. En outre, lors du dernier incident en date d’une longue série, Delta a placardé des affiches sur ses lieux de travail dans tout le pays pour mettre à mal les tentatives des travailleurs d’obtenir une représentation syndicale. Les affiches comparaient le coût de l’adhésion syndicale à d’autres utilisations possibles du revenu des employés, suggérant qu’il vaudrait mieux consacrer cet argent aux jeux vidéo qu’à la négociation de conditions de travail et de rémunération équitables.

L’IAM a déposé plainte pour ingérence dans les élections syndicales auprès du Conseil national de médiation des États-Unis, l’agence gouvernementale chargée de superviser les relations professionnelles dans le secteur aérien. Alors que le Conseil attend généralement l’issue des élections syndicales pour enquêter sur les agissements d’un employeur, l’IAM estime que dans ce cas précis, les circonstances sont exceptionnelles et motivent une enquête immédiate.

Cette offensive de Delta est une riposte directe à l’accélération de la campagne de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) annoncé la semaine dernière. L’ITF avait écrit à tous ses affiliés dans 147 pays pour leur demander d’aider les travailleuses et travailleurs de Delta à faire valoir leurs droits fondamentaux à la liberté d’association et à la négociation collective.

Au cours des prochaines semaines, les travailleuses et travailleurs d’autres compagnies aériennes rencontreront les équipages Delta lors de leurs déplacements internationaux pour leur exprimer leur solidarité dans ce combat pour une représentation syndicale.

Joseph Tiberi, Chef du personnel du Département Transport de l’IAM et Président de la Section de l’aviation civile de l’ITF, a déclaré : « L’ingérence de Delta dans des élections syndicales libres et justes est totalement inacceptable. Les travailleuses et travailleurs devraient pouvoir choisir s’ils souhaitent ou non une représentation syndicale sans intimidation de leur employeur. »

« L’IAM est solidaire des équipages de Delta et appelle les autorités nationales à enquêter sur les agissements de la compagnie. Les travailleuses et travailleurs des transports ont déjà surmonté ce genre de tactiques sournoises par le passé, et y parviendront à nouveau. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.