Passer au contenu principal

Porté par l’élan d’un séminaire de l’ITF, un responsable syndical annonce sa séropositivité

14 Sep 2014

Un récent séminaire sur le VIH/Sida organisé par l’ITF en Afrique a été une telle source d’inspiration pour Davison Kambudzi, Secrétaire général du Central East Africa Railway Workers Union, que celui-ci a annoncé publiquement pour la première fois qu’il était séropositif depuis quatre ans.

Kambudzi s’est engagé à mettre sur pied un réseau de travailleurs des transports séropositifs au Malawi. Il a aussi encouragé tous les responsables syndicaux et travailleurs à faire le test de dépistage et à le déclarer publiquement si celui-ci révèle une séropositivité.

Le séminaire a réuni du 5 au 7 juin 21 dirigeants syndicaux de 14 pays pour renforcer les capacités syndicales à développer des politiques VIH sur les lieux de travail et à négocier des conventions collectives comportant des clauses VIH/Sida. Les syndicalistes ont aussi tracé les grandes lignes de campagnes de lutte contre la stigmatisation et la discrimination. L’antenne de Mombasa du réseau USAFIRI (le premier réseau africain de travailleurs des transports séropositifs) et les bureaux régionaux de l'Organisation internationale du travail (OIT) et de la Confédération syndicale internationale (CSI) ont animé les séances.

Dix de ces participants étaient des femmes, dirigeantes et éducatrices issues de syndicats affiliés à l’ITF, ce qui reflète l’importance de la dimension de genre dans la riposte à l’épidémie de VIH/Sida en Afrique, où 60% des nouvelles infections touchent des femmes.

Le Zambian National Union of Transport and Allied Workers (NUTAW) a fait connaître ses victoires remportées au cours des 12 derniers mois. Il a en effet signé six conventions collectives comportant des clauses VIH et espère améliorer la situation des travailleurs séropositifs. Le syndicat ougandais Amalgamated Transport and General Workers Union a expliqué qu’il mettait à profit les centres de bien-être VIH/Sida pour organiser des travailleurs non syndiqués et prévoyait de créer l’antenne ougandaise d’USAFIRI.
 
Le Secrétaire régional africain de l’ITF, Joe Katende, a déclaré : « Les travailleurs des transports sont extrêmement vulnérables au VIH/Sida. Nous voulons leur donner les moyens, ainsi qu’à leurs proches, de parler ouvertement de la maladie et d’agir pour contribuer à enrayer la discrimination, la stigmatisation et l’isolement social, et à sensibiliser aux risques. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.