Passer au contenu principal

L’ITF appelle Maersk à protéger ses employés durant la crise du Covid-19

26 Mar 2020
Communiqué de presse

Le jour-même de l’assemblée générale annuelle (AGA) d’AP Moller Maersk, l’ITF a adressé une déclaration à l’endroit de l’AGA, faisant suite à ses appels à l’action lancés dans l’ensemble des secteurs des transports dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

En cette période de grave menace pour l’industrie maritime et le bien-être des travailleuses et travailleurs des transports, l’ITF a appelé Maersk à faire preuve de responsabilité vis-à-vis de l’ensemble des travailleurs intervenant dans sa chaîne d’approvisionnement étendue, tant en mer qu’à terre.

L’ITF et ses affiliés représentent les gens de mer, les dockers, les opérateurs de remorqueurs et les travailleurs des transports internes chez Maersk. Ils ont appelé l’entreprise à s’assurer de la mise à disposition d’équipements de protection individuelle afin de se prémunir contre les risques de transmission du Covid-19 et à garantir le versement d’un salaire complet dans le cas regrettable où un employé serait contaminé ou devrait lui-même s’isoler à titre de mesure préventive.

Les navires doivent être autorisés à naviguer afin d’assurer l’exportation et l’importation de biens essentiels et de médicaments, et pour ce faire les changements d’équipage doivent s’opérer dans le respect des mesures visant à juguler l’infection. En ce moment, l’ITF est chaque jour confrontée à des situations impliquant des gens de mer empêchés de se déplacer librement pour rejoindre ou quitter leur navire en toute sécurité en raison du nombre croissant de restrictions imposées par les gouvernements nationaux en matière de circulation de personnes dans leurs pays et à destination de l’étranger. Aussi les gouvernements doivent-ils reconnaître le rôle vital des gens de mer dans le contexte de cette crise exceptionnelle, ceux-ci devant être traités comme des « travailleurs clés », indépendamment de leur nationalité.

Aux côtés de nos affiliés du secteur maritime représentant les gens de mer et les dockers, l’ITF demande également aux États du pavillon d’assumer leur responsabilité vis-à-vis de la santé et du bien-être de tous les travailleurs et voyageurs à bord de leurs navires si des cas de Covid-19 sont identifiés, pavillons de complaisance compris.

Dans sa déclaration à l’AGA de Maersk, l’ITF a également réitéré son inquiétude quant aux activités commerciales de Maersk Line menées avec le port de complaisance de Melbourne. Ces problèmes ayant été mis au jour, l’ITF a fait savoir à l’entreprise qu’elle attendait un dialogue continu constructif et engagé en vue de les résoudre.

FIN

À PROPOS DE L’ITF : La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) est une fédération syndicale mondiale démocratique composée de près de 700 syndicats du secteur des transports, représentant plus de 20 millions de travailleuses et travailleurs dans 150 pays. L’ITF s’emploie à améliorer l’existence des travailleurs des transports à l’échelle mondiale, en encourageant et en organisant des actions de solidarité internationales au sein de son réseau d’affiliés. L’ITF représente les intérêts des syndicats de travailleurs des transports auprès des organes dont les décisions affectent l’emploi, les conditions de travail et la sécurité dans ce domaine.

Pour connaître les dernières actualités relatives au Covid-19 et à l’ITF, consulter la page :
https://www.itfglobal.org/fr/focus/covid-19

 

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.