Passer au contenu principal

Les travailleurs des transports routiers d’Amérique latine et des Caraïbes renforcent leur organisation

16 Aug 2017
Les travailleurs des transports routiers des syndicats de l’ITF en Amérique latine et aux Caraïbes ont décidé de renforcer leurs processus de syndicalisation pour apporter des réponses stratégiques à l’automatisation et aux réformes préjudiciables aux travailleurs mises en œuvre par les multinationales.

Les 25 responsables syndicaux ont participé à une conférence régionale des transports routiers de l’ITF à Rio, au Brésil, le 8 août.

  • Ils se sont engagés à accorder une attention toute particulière à la participation des jeunes et des femmes pour renforcer la syndicalisation dans leurs pays respectifs.
  • Ils ont reconnu que l’automatisation mise en œuvre sans dialogue adéquat et sans convention collective forte pouvait générer du chômage et des conditions de travail précaires, avec de graves répercussions pour les travailleurs des transports et la société dans la région.

Julio Sosa, membre du Comité exécutif de l’ITF, qui participait à la Conférence, a déclaré : « Les syndicats doivent générer des analyses et des discussions approfondies pour être prêts à relever les défis actuels et futurs des travailleuses et travailleurs des transports. Parmi ceux-ci figure l’automatisation, qui privilégie les profits au détriment de la sécurité et des conditions de travail, ce qui accroît les risques pour la sécurité des passagers. »

Le responsable des transports internes de l’ITF, Noel Coard, a déclaré qu’il était vital que tous les syndicats de l’ITF unissent leurs forces pour définir des stratégies face à ces nouveaux défis mondiaux. Il a plus particulièrement indiqué que les syndicats devaient se battre contre les évolutions législatives conçues pour promouvoir les intérêts des multinationales et éliminer les syndicats.

La Conférence vu la participation de syndicats de l’ITF d’Argentine, de la Barbade, du Brésil, du Chili, de Colombie, du Guatemala, du Panama et d’Uruguay.

Pablo Moyano, du Sindicato Camioneros d’Argentine, a été réélu Président du Comité régional des transports routiers et a mis l’accent sur son engagement à combattre les gouvernements et les entreprises qui oublient leur obligation de générer davantage d’emplois et de promouvoir la justice sociale.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.