Passer au contenu principal

Forum de coursiers pour mettre de l’ordre dans l’économie des petits boulots

31 May 2019
Cette semaine, des syndicats représentant les coursiers se sont réunis au siège de l’ITF à Londres pour réfléchir aux moyens de s’organiser face aux pratiques abusives des employeurs de « l’économie des petits boulots ».

Des entreprises comme Deliveroo, Foodora et Uber Eats connaissent une expansion rapide depuis quelques années, répondant à la demande croissante de livraison de repas à domicile. Toutefois, ce nouveau secteur d’activité est connu pour la précarité de ses conditions de travail et de rémunération, ainsi que pour le statut d’emploi des coursiers, systématiquement considérés comme indépendants pour réduire les frais.

Néanmoins, les travailleuses et travailleurs s’organisent pour riposter et obtenir un traitement équitable. Lors de ce forum de coursiers, des représentants des syndicats Transport Workers Union (Australie), BTB/UBT (Belgique), 3F (Danemark), FILT CGIL (Italie), STF (Suède) et IWGB (Grande-Bretagne) ont échangé leurs victoires à ce jour et leurs stratégies.

Baker Khundakji, Responsable des jeunes travailleuses et travailleurs des transports de l’ITF, a déclaré : « Les jeunes sont touchés de façon disproportionnée par l’emploi précaire, et nous devons nous concentrer sur les nouveaux secteurs de l’économie concernés par cette exploitation. Les difficultés auxquelles sont confrontés les coursiers sont les mêmes partout dans le monde, et l’ITF s’engage à collaborer avec les syndicats pour coordonner une riposte transnationale aux abus de l’économie des petits boulots. Chaque coursier devrait être un #UnionRider. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.