Passer au contenu principal

Déclaration de l’ITF relative à la révision par le gouvernement irlandais du Régime de permis de travail atypique pour les pêcheurs n’appartenant pas à l’EEE

17 Oct 2022
Communiqué de presse

En réponse à la publication tardive par le gouvernement, ce soir, de la révision du Régime de permis de travail atypique pour les pêcheurs n’appartenant pas à l’EEE, Michael O’Brien, Responsable pour l’Irlande des campagnes dans le secteur de la pêche de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), a déclaré :

« L’ITF va examiner attentivement le rapport et jouer son rôle en informant les pêcheurs migrants des implications de ce rapport. 

« La principale recommandation est de mettre fin à ce régime pour lui substituer l’intégration des pêcheurs dans l’un des régimes de permis de travail plus avantageux du ministère de l’Entreprise, du commerce et de l’emploi, et ouvrir ainsi à tous les pêcheurs actuellement inscrits au Régime atypique une voie vers l’obtention d’un visa timbre 4, d’un plein accès au marché du travail et du regroupement familial, le cas échéant.

« Cette nouvelle réjouira grandement les pêcheurs actuellement inscrits au régime (ils sont près de 300) car elle mettra un terme à la situation actuelle où leur autorisation à séjourner dans le pays est irrémédiablement et exclusivement tributaire d’un seul armateur, ce qui engendre d’énormes déséquilibres en matière de pouvoir et favorise les pratiques abusives et l’exploitation. De même, cela profitera aux futurs pêcheurs migrants n‘appartenant pas à l’EEE qui arriveront en Irlande dans le cadre des nouveaux accords.

« Le système de permis précis en vertu duquel les pêcheurs seront employés est soumis à un processus de dialogue d’un an engagé par le ministère de l’Entreprise, du commerce et de l’emploi avec les parties prenantes. L’ITF, en collaboration avec nos affiliés et les pêcheurs migrants eux-mêmes, qui sont organisés au sein du Réseau des pêcheurs migrants, participera activement à ce processus pour faire en sorte que les pêcheurs migrants obtiennent le meilleur type de permis et les meilleures conditions de salaire et de travail possibles. »

Le Responsable pour l’Irlande des campagnes dans le secteur de la pêche de l’ITF Michael O’Brien | (Crédit photo : ITF)

Silence sur la question des pêcheurs et anciens pêcheurs sans papiers

« L’omission principale dans le rapport tient à la question des plus de 250 pêcheurs et anciens pêcheurs sans papiers dont beaucoup étaient inscrits au Régime atypique depuis des années jusqu’à ce qu’ils en soient exclus à la suite de blessures ou de conflit avec des employeurs usant de pratiques abusives, avant de reprendre le travail en tant que sans-papiers.

« La plupart de ces pêcheurs ont été exclus du régime du ministre McEntee pour les travailleurs sans papiers cette année. Pour beaucoup d’entre eux, leurs cas sont présentés individuellement au ministère de la Justice par leurs représentants légaux ou sont entendus devant les tribunaux pour régulariser leur situation. Il importe de résoudre cette question. Il n’est pas logique de laisser ces pêcheurs continuer à travailler sans papiers dans le contexte de cette révision.

« Enfin, les auteurs du rapport adoptent en général un ton défensif injustifié quant à l’exécution du Régime atypique au cours des six dernières années et demie et, en particulier, s’agissant de la question de la traite des êtres humains. 

« Des déclarations crédibles ont été faites par l’ITF au nom de dizaines de pêcheurs ces six dernières années, ce qui a amené ceux-ci à être ensuite admis par An Garda Síochána (la police irlandaise) au sein du Mécanisme national d’orientation pour les personnes soupçonnées d’être victimes de la traite des êtres humains. La Directrice des poursuites pénales (DPP) n’a engagé de poursuites dans aucun de ces cas, invoquant un manque de preuves, non que l’accusation soit « dépourvue de fondement » comme la révision l’indique à tort. La DPP n’a jamais poursuivi avec succès d’affaire de traite des personnes à des fins d'exploitation de leur travail, de tels dossiers ne se limitant pas aux seuls pêcheurs. C’est pourquoi le classement de l’Irlande est habituellement si médiocre dans plusieurs rapports internationaux contre la traite des personnes. »

FIN

Note aux rédactions : 

La déclaration de l’ITF du 2 février en réponse au processus de révision est disponible ici.

À propos de l’ITF : La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) est une fédération syndicale démocratique dirigée par ses affiliés, reconnue comme l’autorité mondiale en matière de transports. Nous nous battons passionnément pour améliorer le quotidien des travailleuses et travailleurs, unissant les syndicats de 147 pays pour obtenir des droits, l’égalité et la justice pour leurs membres. Nous sommes la voix de près de 20 millions de femmes et d’hommes qui font bouger le monde. FORSA, SIPTU et Unite the Union sont les syndicats de la République d’Irlande affiliés à l’ITF.

Contact médias : Michael O’Brien  o’brien_michael@itf.org.uk +353872400331