Passer au contenu principal

Les syndicats cherchent à renforcer le pouvoir des travailleuses et travailleurs du tourisme dans les Caraïbes

21 Feb 2019
Photo de Dale Morton
La semaine dernière, un groupe d’affiliés de l’ITF des Caraïbes et de régions voisines s’est réuni à Miami pour discuter des moyens de renforcer le pouvoir des travailleuses et travailleurs du tourisme.

Des responsables syndicaux d’Antigua et Barbuda, de la Barbade, des Bermudes, de Dominique, de Jamaïque, de Sainte-Lucie et des États-Unis se sont rencontrés pour évoquer les défis auxquels sont confrontés les travailleuses et travailleurs du tourisme et les réponses que les syndicats peuvent y apporter.

Le tourisme est une composante importante de l’économie des Caraïbes. Pourtant, trop souvent, la valeur créée par ses travailleuses et travailleurs ne reste pas dans la région. Des voyagistes nord-américains et européens y engrangent de plantureux profits qui sont ensuite délocalisés ailleurs sans retombées positives pour la région dans laquelle ils ont été générés. Cette situation, conjuguée à un modèle d’emploi qui se caractérise par le travail informel et la fragmentation de la main-d’œuvre, ouvre la porte à toutes les formes d’exploitation.

Les syndicats des Caraïbes peuvent compter sur leurs homologues des pays où sont basés les principaux voyagistes. L’ITF et l’UITA – la fédération syndicale internationale représentant les travailleuses et travailleurs de l’alimentation, de l’hôtellerie et des services – les soutiennent pleinement.

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.