Passer au contenu principal

Élections australiennes : la création d’une flotte nationale revitalisera le secteur maritime

30 May 2022
Communiqué de presse

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) réitère ses félicitations au Parti travailliste australien pour sa victoire aux élections fédérales, indiquant que celle-ci sera d’une importance capitale pour les gens de mer.

Le parti travailliste a promis, et la population lui en a donc donné le mandat, d’établir une flotte nationale avec des règles améliorées sur le commerce côtier (cabotage), pour revitaliser le transport maritime australien.

Le nouveau Premier ministre, Anthony Albanese, architecte de l’éphémère loi australienne sur le cabotage de 2012 (abrogée par les Conservateurs en 2015), est un farouche partisan du concept de flotte stratégique.

« Nous devons comprendre qu’il en va de l’intérêt national », avait-il déclaré au Daily Cargo News lors de la conférence biennale de Ports Australia en 2018 à Darwin. « Nous avons besoin d’un secteur maritime et de compétences maritimes ».

« On n’autorise pas un camion philippin, aux normes philippines, à transporter des marchandises de Melbourne à Sydney sur la Hume Highway… Pourquoi en irait-il autrement sur nos mers ? » avait-il poursuivi.

Pendant la campagne électorale, les deux principaux partis se sont prononcés en faveur d’une flotte nationale stratégique.

Le cabotage : des avantages évidents

« Quatre-vingt-onze pays, dont la plupart sont des partenaires commerciaux de l’Australie, possèdent des lois sur le cabotage pour protéger leurs secteurs maritimes respectifs », a déclaré Stephen Cotton, Secrétaire général de l’ITF. « Ces gouvernements reconnaissent les nombreux avantages du cabotage. La sécurité nationale. Une concurrence équitable. Les connaissances maritimes et les technologies dont un pays a besoin. La création d’emplois de qualité. La sûreté et la sécurité des navires et des équipages. La protection du milieu marin. Et surtout, un outil essentiel dans la lutte contre le changement climatique. »

La plupart des experts du secteur estiment cette politique vitale pour protéger les intérêts de l’Australie sur le plan de l’économie et de la sécurité.

Pourtant, en dépit du soutien massif à cette vision des choses, le groupe de pression Shipping Australia continue de décrier avec véhémence la création d’une flotte nationale stratégique.

« Le groupe de pression Shipping Australia n’est pas en phase avec les armateurs qu’il est censé représenter. Je n’arrive pas à croire qu’il persiste à affirmer, sans aucun fondement, que les lois sur le cabotage et la loi Jones aux États-Unis ont été des échecs », a expliqué Stephen Cotton.

« Shipping Australia perd toute crédibilité », ajoute-t-il. « Nous appelons activement les armateurs à délaisser Shipping Australia et exhortons ceux qui en sont membres à clarifier leur position et à se désolidariser publiquement des déclarations qui s’en éloignent. »

David Heindel, Président de la Section des gens de mer de l’ITF et Secrétaire-Trésorier du Seafarers’ Union International, basé aux États-Unis, n’a pas mâché ses mots à l’égard de Shipping Australia et de son insulte à la loi Jones.

« Les critiques de Shipping Australia sont infondées, méprisantes et opportunistes compte tenu de l’importance de la loi Jones et du grand soutien qui lui a été apporté par chaque gouvernement depuis sa création en 1920. Cette loi assure la sécurité nationale et économique des États-Unis et contribue à la stabilité internationale. Bon nombre de sociétés maritimes que Shipping Australia prétend représenter travaillent en partenariat avec des transporteurs américains et n’apprécieraient pas, pas plus qu’elles l’approuveraient, que le groupe parle ainsi en leur nom. »

Le cabotage, pour une Australie plus prospère

Les armateurs doivent collaborer avec le gouvernement et les syndicats pour que le secteur maritime soit prospère pour tous, selon Chris Given, Président du Groupe de travail sur le cabotage de l’ITF.

« Nous attendons avec impatience le plan du gouvernement pour une flotte stratégique, ainsi que ses autres travaux de renforcement du cabotage maritime en Australie », a-t-il déclaré. « Les travailleurs australiens, en particulier les gens de mer, ont beaucoup souffert sous le gouvernement précédent, et nous avons bon espoir que ce nouveau gouvernement prendra des mesures immédiates pour réparer des années de dégâts, en rétablissant des emplois décents et bien rémunérés dans le secteur maritime », a-t-il ajouté.

Chris Given a qualifié la position de Shipping Australia Limited contre le cabotage, système aux avantages reconnus dans le monde entier, de colportage « inexact et trompeur ».

« Nous encourageons les grandes sociétés maritimes à rejeter les mensonges de porte-paroles comme Shipping Australia Limited, et à voir ce moment pour ce qu’il est : une excellente occasion pour l’Australie de promouvoir la croissance économique, une main-d’œuvre compétente et qualifiée, et la pérennité de son commerce intérieur », a conclu Given.