Passer au contenu principal

La lutte pour l’emploi des marins australiens s’étend à l’échelle mondiale

15 Feb 2019
La lutte pour défendre les marins australiens se propage aux quatre coins du monde alors que les syndicats canadiens se sont rassemblés aujourd’hui dans une manifestation de solidarité en soutien à leurs homologues australiens qui luttent pour la mise en œuvre dans leur pays d’une législation protégeant leurs emplois.

Suite au récent licenciement en mer de marins australiens par BHP et BlueScope avec le soutien du gouvernement Morrison, les travailleurs et le Maritime Union of Australia ont installé une ambassade pour l’emploi sur les pelouses du Parlement à Canberra, dans le cadre de la campagne « Save Australian Shipping ».

Retransmis en direct lors du rassemblement de Canberra, les marins et dockers canadiens réunis aux quatre coins du pays ont appelé le gouvernement australien à promulguer des lois sur le cabotage qui garantiront la protection des gens de mer quand ils travaillent dans leurs eaux territoriales.
 
 « La manifestation d’aujourd’hui est la preuve de la force des marins du monde entier, » a déclaré James Given, Président du groupe de travail sur le cabotage de l’ITF et Président du Syndicat international des marins canadiens (SIU du Canada). « Que nous soyons Australiens, Canadiens ou autres, nous sommes frères et sœurs de mer et nous luttons pour défendre les nôtres ».

« Plus tôt dans la journée, nous avons rencontré le Haut-Commissariat australien et avons fait passer un message clair à l’intention de leur gouvernement : à eaux australiennes, emplois australiens. Le monde a désormais les yeux rivés sur nous, ce n’est plus seulement un problème australien. II touche maintenant nos côtes mais nous allons nous employer à l’étendre au monde entier, » a ajouté Given.

Rejoint par l’ILA et le CUPE 375 sur la côte est ainsi que par l’ILWU Canada sur la côte ouest, le SIU a manifesté à Toronto, Ottawa et Vancouver pour afficher son soutien aux marins australiens. Les manifestations ont eu lieu en conjonction avec des rassemblements organisés à Canberra, Melbourne et Port Kembla. Les syndicats canadiens ont collectivement appelé le gouvernement australien à promulguer des lois sur le cabotage qui garantiront la protection de leurs gens de mer.

Le mois dernier, 80 marins australiens ont été licenciés sans préavis sur deux navires qui transportaient du minerai de fer entre Port Hedland en Australie-Occidentale et les aciéries de Port Kembla, au profit d’une main-d’œuvre étrangère moins chère. En l’absence d’une législation sur le cabotage, ces pratiques sont parfaitement légales et les gens de mer s’inquiètent de la poursuite des licenciements.

En janvier, une délégation australienne s’est rendue au Canada pour s’informer sur la politique maritime canadienne qui est considérée comme l’une des meilleures au monde. La situation regrettable que connaît l’Australie souligne l’importance de veiller à ce que ces lois soient protégées dans le monde entier.

« Les Canadiens viennent de rencontrer le Haut-Commissariat australien (au Canada) et ils ont adressé un message fort et clair affirmant qu’il s’agit d’une lutte internationale et que les marins du monde entier sont unis pour faire face et défendre leur droit de travailler dans leurs propres industries nationales. Nous sommes aujourd’hui à Canberra pour adresser ce message haut et fort aux politiques et au gouvernement Morrison qui sont responsables, en collaboration avec BHP et BlueScope, du licenciement des travailleurs qui se tiennent derrière moi, » a déclaré Warren Smith, Secrétaire national adjoint du MUA. 

« Ils (BHP et BlueScope) ont investi dans des régions où on ne paie pas d’impôt, où n’existe aucun droit juridique ni aucun droit du travail... Nous luttons aussi pour ces travailleurs et pour leur droit à travailler dans leur propre pays, au sein de leurs propres compagnies maritimes, sur leurs propres routes, dans leurs propres camions, dans leurs propres industries. Il ne s’agit pas de nationalisme, il s’agit du droit des Australiens, de tout Australien, d’être reconnu et respecté en tant que personne qui crée la richesse de ce pays, » a déclaré Paddy Crumlin, Président de l’ITF et Secrétaire national du MUA.

Et d’ajouter : « C’est un tournant décisif pour nous dans ce pays. Nous voulons bâtir un pays de justice, un pays qui fait des choses, un pays où les grandes entreprises... paient leur part, un pays de plein emploi, où les soins universels sont la règle. Et seuls les travailleurs et travailleuses sont en mesure de l’assurer. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.