Passer au contenu principal

Persécution à l’égard de militants syndicaux au Maroc : une situation « totalement inacceptable »

18 Feb 2019
Communiqué de presse
Le 3 février, l’UMT a annoncé l’ouverture de son premier bureau syndical à Tanger en vue d’organiser les travailleurs d’Alsa.

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) a appelé à une réaction immédiate de la compagnie d’autobus Alsa à Tanger (Maroc), au lendemain d’une campagne concertée de persécution des militants syndicaux évoluant en son sein. Cet appel a d’ailleurs été soutenu publiquement par le syndicat britannique Unite the Union, affilié à l’ITF.

S’exprimant sur la situation, le Secrétaire de la Section des transports internes de l’ITF, Noel Coard, a déclaré : « Il y a moins de deux semaines, les employés d’Alsa à Tanger ont initié un effort d’organisation syndicale aux côtés du syndicat UMT. Ils voulaient exercer leur droit de constituer un syndicat indépendant afin de faire entendre leur voix, comme les y autorise le droit marocain et le droit international.

« Je suis profondément préoccupé par les échos qui m’ont été rapportés depuis, évoquant une campagne d’intimidation et de persécution menée par les responsables d’Alsa à l’encontre des employés concernés. » On a tout d’abord cherché à pousser les militants à quitter le syndicat, puis nous avons appris, jeudi, que le Secrétaire général de l’UMT à Tanger, Jamal Al Sharfi, avait été licencié. Des accusations graves, et totalement inattendues, ont été portées contre ce dernier au sujet de son comportement. »

« Il est clair, selon moi, que si ces accusations ont ainsi été portées subitement à l’encontre de notre camarade Jamal, c’est parce qu’il a osé exercer son droit de constituer un syndicat afin de permettre à lui-même et à ses collègues chez Alsa d’avoir voix au chapitre. Il est manifeste qu’il n’est pas concevable pour la direction d’Alsa à Tanger de voir ses employés se syndiquer. Ces dirigeants doivent pourtant comprendre que leur comportement est totalement inacceptable et qu’ils ne réussiront pas à se dresser contre les travailleurs. »

« Au nom des 18 millions de travailleuses et travailleurs des transports de l’ITF, j’appelle la direction d’Alsa à respecter le droit des employés des transports à Tanger de s’organiser en syndicats indépendants. Qu’ils soient pleinement conscients que l’ITF et ses syndicats poursuivront leurs efforts jusqu’à ce que cette campagne d’intimidation cesse et que Jamal Al Sharfi soit rétabli dans ses fonctions. »

Dans une déclaration distincte à l’endroit de l’UMT, le Secrétaire général adjoint de Unite, Steve Turner, a indiqué : « L’ITF nous a fait part aujourd’hui des attaques à l’encontre de votre syndicat et de vos militants – y compris votre Secrétaire général qui a été licencié par Alsa – et ce dans le contexte d’une série d’actions antisyndicales déployées localement en vue d’intimider, de menacer et de persécuter les travailleurs et travailleuses. »

« Votre combat en faveur du droit de constituer un syndicat indépendant doit être et sera soutenu au même titre que votre demande de dialogue et de reconnaissance auprès de l’entreprise en tant que représentant légitime des travailleurs chez Alsa à Tanger. »

« Le comportement affiché par Alsa est totalement inacceptable ; un comportement similaire a déjà été observé aux États-Unis au travers de sa filiale américaine Durham et, comme nous l’avions fait à cette époque, nous veillerons à en notifier sans délai la société mère, National Express, ici au Royaume-Uni. »

« On ne peut accepter que des entreprises internationales qui entretiennent pourtant des pratiques de travail convenables avec nous, ici, au Royaume-Uni, affichent une attitude antisyndicale agressive ailleurs dans le monde. Je m’apprête à rencontrer des responsables de l’ITF lundi à Londres. Nous allons planifier une série de mesures internationales : des actions collectives, politiques et juridiques, qui permettront d’appuyer votre combat. »

« Nous exigeons la réintégration sans délai des militants de l’UMT démis de leurs fonctions, la fin de l’intimidation, des menaces et des autres activités antisyndicales ainsi que l’engagement immédiat d’un dialogue entre Alsa et l’UMT, afin d’aboutir à la reconnaissance de l’UMT en tant que représentant indépendant et légitime des travailleurs employés sur le site de Tanger. »

Publier un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.