L’ITF déterminé à faire en sorte qu’ICTSI ne répète pas ses infractions sur le travail

L’analyse menée par la fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et publiée aujourd’hui indique que la compagnie de manutention portuaire connaissant la croissance la plus rapide au monde, International Container Terminal Services Inc. (ICTSI), commet de nombreuses violations des droits du travail.

Le rapport, publié aujourd’hui par le président d’ITF, Paddy Crumlin, montre que les problèmes liés au travail dans les terminaux d’ICTSI ne se limitent pas aux disputes actuelles dans les terminaux de Madagascar et d’Indonésie. De graves infractions se produisent sur l’ensemble du réseau d’ICTSI.

L’ITF se concentre maintenant sur les zones dans lesquelles ICTSI a l’intention de s‘élargir, telles que le terminal de Kribi, au Cameroun, le nouveau port de Guinée Bissau, le port de Motuka à Port Moresby, et le port de Lae, en Papouasie Nouvelle Guinée.

Le président d’ITF, Paddy Crumlin, a déclaré aujourd’hui qu’ « une nouvelle tendance est en train d’apparaître sur les quais d’ICTSI. Une tendance de sous paiement. Une tendance à ne pas respecter le droit d’association des travailleurs. Une tendance où les normes de sécurité insuffisantes compromettent la vie des travailleurs. Une tendance à externaliser les emplois à l’aide d’entreprises de sous traitance. »

« ICTSI s’est élargi de manière ambitieuse ces dix dernières années, et pourtant, comme l’indique ce rapport, cette expansion ne s’est pas accompagnée d’un contrôle administratif et d’une gouvernance mondiale suffisants pour garantir des relations sociales productives, ou le respect des législations locales et des conventions internationales du travail. »

En réponse à ce rapport accablant, les affiliés d’ITF au sein des terminaux d’ICTSI prennent part, partout dans le monde, à des actions judiciaires relançant la mobilisation internationale contre l’injustice.

« Le message que nous avons aujourd’hui pour ICTSI est clair : il faut metter fin aux disputes dans le port de Jakarta et dans le port de Toamasina à Madagascar. Il faut renverser cette tendance d’infractions aux droits du travail sur l’ensemble du réseau. Et il faut traiter les travailleurs avec la dignité et le respect qui leur est du.

« L’ITF et nos syndicats affiliés nous engageons à soutenir les opérateurs portuaires qui offrent des emplois de qualité et de bonnes pratiques en matière de relations industrielles dans leurs ports. Ensemble, nous nous engageons à assurer que l’entreprise ICTSI ne répande pas ses pratiques de violations du travail dans les nouveaux terminaux » a ajouté Crumlin.

Les gouvernements et investisseurs qui veulent s’associer à ICTSI devraient s‘inquiéter de cette tendance aux infractions, qui indique que la compagnie, qui est maintenant un acteur portuaire mondial, n’a pas prise de mesures administratives suffisantes pour garantir le respect des normes mondiales et des normes sur leur propre réseau. Le manque d’un système de contrôle suggère que l’élargissement futur de la compagnie risque de s’accompagner d’une augmentation des risques et de la volatilité liés à ces disputes sociales prolongées et aux manquements à la sécurité.

Contexte

L’entreprise International Container Terminal Services (ICTSI) est un opérateur de terminaux philippin qui opère 29 terminaux à conteneurs à travers le monde. L’entreprise s’est lancée depuis 1994 dans un programme d’expansion internationale et intérieure ambitieux.

L’expansion cible des ports qui ne sont pas soumis à un contrôle gouvernemental, et se concentre sur les marchés émergents. ICTSI a identifié l’Afrique comme région cible de son expansion.

ICTSI est actuellement retenu pour le port de Bissau, en Guinée Bissau, et exerce actuellement des pressions sur le gouvernement du Cameroun pour s’associer au consortium qui va opérer et gérer le terminal à usages multiples de Kribi, au Cameroun. En septembre 2017, ICTSI a signé un accord pour opérer les ports de Lae et Motuka, en Papouasie Nouvelle Guinée.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Luke Menzies, ITF Asia Pacific Campaign Centre, Sydney, Australia.

Tel: +61 433 889 844 | Email: mediasydney@itf.org.uk

 

 

 

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires