Riposte de l’ITF face à la victimisation des personnels d’ICTSI

L’ITF vient de lancer un appel via LabourStart pour protéger les dockers en Indonésie.

Il s’agit de la dernière étape en date de la campagne ITF visant à obtenir justice pour les dockers. Celle-ci entend envoyer un message puissant à la direction de la société de gestion portuaire ICTSI (International Container Terminal Services, Inc), pour lui faire comprendre qu’elle doit changer la manière dont elle traite ses personnels en Indonésie, à Madagascar – et ailleurs.

À l’heure actuelle, en Indonésie, des enfants sont obligés d’abandonner leur scolarité parce qu’ICTSI – l’une des sociétés d’arrimage les plus rentables au monde – s’en prend aux parents qui soutiennent le combat syndical en faveur d’un salaire décent.
 
ICTSI sape systématiquement les salaires et les conditions de travail dans le port de Jakarta, ce qui oblige les travailleurs à effectuer des horaires interminables et non propices à la sécurité rien que pour gagner un salaire décent. Les membres du syndicat FBTPI se voient refuser le paiement de leurs heures supplémentaires et beaucoup sont maintenant incapables de joindre les deux bouts. Le résultat ? Des abandons de scolarité et expulsions de domicile. ICTSI punit ces travailleurs pour avoir osé se rebeller.
 
L’ITF estime que tous les enfants devraient aller à l’école. L’ITF estime que tous les travailleurs méritent de vivre dans la dignité. Vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice en signant sans plus tarder l’appel LabourStart.

Le Président de l’ITF et de la Section des dockers, Paddy Crumlin, a déclaré : « ICTSI est un employeur voyou. Cette société tire les salaires vers le bas. Trop, c’est trop. L’ITF et ses syndicats membres lui demandent de rendre des comptes. Pour nous, son agressivité envers les travailleurs doit s’arrêter là. »

L’ITF appelle ICTSI à cesser immédiatement de cibler les syndicalistes et à conclure une convention collective garantissant aux travailleurs un salaire équitable – sans avoir à effectuer des horaires interminables – pour que leur famille puisse vivre dans la dignité et que leurs enfants puissent reprendre le chemin de l’école.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires