KPTU solidarity
La CGT et ses affiliés de la RATP et Transdev en France expriment leur soutien aux personnels du métro de Séoul

Soutien des syndicats de la RATP et Transdev à leurs camarades de Séoul

Le Syndicat coréen des travailleurs des services et des transports publics (KPTU) a remercié l’ITF et ses syndicats de leur soutien aux personnels grévistes de la ligne 9 du métro de Séoul, exploitée par la multinationale française RATP Dev-Transdev.

Les personnels de la ligne 9 du métro de Séoul ont débrayé du 30 novembre au 6 décembre pour exiger une augmentation des effectifs et une amélioration des conditions de travail et de la sécurité des passagers. Plus d’informations sont disponibles sur la page Facebook du KPTU.

RAPT Dev, filiale de la Régie autonome des transports parisiens (RATP), et Transdev, sont actionnaires majoritaires (80 %) de la société d’exploitation de la ligne 9 du métro de Séoul.

Lors d’une veillée à la chandelle le 4 décembre, les grévistes ont exprimé leur solidarité et leurs remerciements pour le soutien reçu de l’ITF, de son antenne européenne, l’ETF, et de leurs affiliés.

Wol-san Liem, Responsable des questions intérieures et internationales du KPTU, a déclaré : « Les membres du KPTU ont été contraints de recourir à la grève car la société qui exploite la ligne 9 du métro de Séoul a sacrifié les droits des travailleurs et la sécurité des passagers sur l’autel des dividendes de ses actionnaires. »

« Nous sommes vraiment reconnaissants de la solidarité et du soutien de l’ITF et de ses affiliés. Nous avons vu que nous n’étions pas seuls dans notre combat. J’espère que cette expérience de solidarité mutuelle sera le fondement d’une plus grande unité et d’une action collective entre les syndicats RATP et Transdev à l’avenir. »

Alana Dave, Responsable du programme de l’ITF Nos transports publics, a déclaré que l’ITF soutenait le KPTU et que la solidarité syndicale était très importante pour les travailleuses et travailleurs qui se battent pour des emplois de qualité et des droits syndicaux dans les transports publics du monde entier.

  • Les syndicats qui ont envoyé des messages de solidarité au KPTU et des lettres de protestation aux sociétés mères sont : les fédérations CGT transports, cheminots, transports maritimes et infrastructure et leurs affiliés de la RATP et de Transdev en France ; le Rail Maritime and Transport Unions in New Zealand (RMTUNZ) ; l’Organisation unie des travailleurs des transports des Philippines, la Confédération japonaise des syndicats de cheminots (JRU) ; l’UMT au Maroc ; et la FNTT/UGTA en Algérie.
  • La section des cheminots de l’ETF a adopté une résolution de soutien lors de sa réunion en plénière le 30 novembre.
  • Le rassemblement du 4 décembre a aussi envoyé un message de solidarité aux cheminots du RMTUNZ à Wellington et Auckland, en conflit avec Transdev pour défendre leurs conditions de travail. Voir la vidéo du KPTU à 1’30” :

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires