Les syndicats américains et européens manifestent contre l’hostilité d’XPO face aux travailleurs

Dans une campagne conjointe historique visant à dénoncer l’hostilité d’XPO envers les travailleurs, les représentants syndicaux européens de l’ITF ont manifesté aux côtés des travailleurs et des représentants du syndicat Teamsters devant l’immeuble où se tenait l’assemblée générale annuelle de l’entreprise au Connecticut, aux États-Unis, le 11 mai.

Une délégation du groupe de travailleurs et de représentants syndicaux ont également assisté à cette assemblée générale pour appeler à une discussion sur les inquiétudes des travailleurs, lesquels avaient demandé à rencontrer, en vain, Bradley Jacobs, principal actionnaire de XPO, Président et Président-Directeur général de la société, avant l’assemblée générale annuelle.

Les représentants de l’ITF – de CGT Transports (France), CFDT Transports (France), ACV-CSC Transcom (Belgique) et Unite the Union (Royaume-Uni) – ont participé à une conférence de presse après l’assemblée générale et ont également signé l’engagement des syndicats XPO à continuer de travailler ensemble de manière solidaire pour lutter contre les mauvais traitements dont sont victimes les personnels de l’entreprise.

Fred Rouaux, responsable des transports routiers à la CFDT Transports, a déclaré : « Il s’est passé quelque chose de très important aujourd’hui. Malgré le souhait du PDG d’XPO, Bradley Jacobs, de nous diviser, nous avons pu voir que les travailleurs d’XPO ne forment qu’une seule et grande famille syndicale, indivisible aujourd’hui et à jamais. »

Le Secrétaire général de l’ITF, Steve Cotton, a déclaré que c’était la première fois qu’un nouveau réseau de travailleurs inquiets passait à l’action s’agissant de XPO. Il a ajouté que la société devait les entendre et dialoguer avec les syndicats.

Les syndicats américains et européens ont adopté une approche stratégique conjointe entre les travailleurs XPO et les représentants syndicaux en avril pour protéger les normes de travail et respecter les droits des travailleurs, face à ce que le syndicat Teamsters a qualifié de « cupidité mondiale » de l’entreprise. Les syndicats craignent que les projets de fusions et acquisitions agressives d’XPO ne visent des profits plantureux et à court terme au détriment des emplois, des conditions de travail et des droits syndicaux.

Article du président général du syndicat Teamsters, James Hoffa, à propos des manifestations contre XPO.


Rapport des Teamsters sur la manifestation contre XPO.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires