XPO strategy meeting
Les travailleurs et les syndicats s’unissent pour protéger les normes d’emploi et les droits syndicaux chez XPO

Syndicats et travailleurs définissent une stratégie face à XPO Logistics

Vingt-quatre travailleurs d’XPO et représentants syndicaux d’Europe et des États-Unis ont mis au point une approche stratégique conjointe pour défendre les normes de travail et garantir le respect des droits syndicaux, face à l’agressivité des plans de fusions et acquisitions de l’entreprise.

L’ITF a rassemblé neuf syndicats de Belgique, de France, des Pays-Bas, d’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis pour sa première réunion stratégique sur la société XPO le 6 avril à Paris. Ils ont échangé des informations sur le plan d’affaires de cette société de services logistiques, ses activités actuelles, ses acquisitions, sa gouvernance d’entreprise et ses principaux investisseurs, et partagé leurs expériences de travail.

Les participants ont également découvert de quelle manière la campagne de l’ITF sur les taux de rémunération garants de la sécurité pourrait s’appliquer à leur stratégie XPO. En s’appuyant sur l’expérience de l’ITF en matière de construction de réseau syndical international axé autour d’un même employeur, les syndicats au mis au point un plan pour XPO et décidé de créer un réseau pour garantir une bonne communication, coordonner les actions et développer la solidarité.

Depuis 2011, la société de logistique américaine XPO a acquis 16 sociétés de transport, dont Norbert Dentressangle et Conway, et a vu son chiffre d’affaires exploser, passant de 177 millions d’USD cette année-là à 15 milliards d’USD en 2015. Bradley Jacobs – le principal actionnaire de XPO, et son président et président-directeur général – a décidé de cette stratégie pour enregistrer des profits plantureux pour lui-même et ses investisseurs.

Les syndicats et travailleurs de XPO craignent que cette priorité donnée aux profits à court terme n’entraîne des pertes d’emploi, une diminution des salaires et des avantages, un dumping social (vol salarial) et une dégradation des normes de sécurité, ainsi qu’un antisyndicalisme et des violations des droits au travail.

Nick Weiner, Responsable des campagnes portuaires du syndicat américain Teamsters, a déclaré : « Cette première réunion stratégique XPO a vraiment été une source d’inspiration. Après la séance d’information, les syndicats ont échangé leurs inquiétudes et les défis qu’ils rencontrent pour garantir un avenir serein aux travailleurs XPO dans leurs pays respectifs, et nous avons décidé de nous unir pour obtenir justice pour tous les travailleurs XPO. Avec une telle solidarité, je suis certain que nous y parviendrons. »

Le président de la réunion, Alain Sutour, de CGT Transports, France, a déclaré que durant cette réunion, les syndicats avaient entretenu la flamme du Congrès de l’ITF en définissant une riposte concrète des travailleurs. Il a ajouté que la direction de la multinationale savait désormais qu’elle aurait face à elle un front uni de travailleurs, toutes nationalités confondues.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires