Journée des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles 2018

RSS Feed Click to subscribe to RSS feed

La violence est toujours l’une des principales entraves au recrutement et au maintien des femmes au travail, en particulier dans des secteurs majoritairement masculins comme les transports.

  • Informations sur la campagne

    Lors de l’édition 2017 de cette Journée internationale, nous avons encouragé tous les affiliés à participer à la campagne coordonnée par la CSI, et à exercer des pressions sur les gouvernements en faveur d’une nouvelle norme internationale sur la violence et le harcèlement au travail.  Nous pouvons toutes et tous être fiers des formulations vigoureuses obtenues lors de la première phase de la double discussion à la Conférence internationale du travail (CIT) en juin 2018, qui tiennent compte de nombreux points très importants pour les travailleurs des transports, en particulier les femmes :

    • Une définition et un champ d’application larges du « monde du travail », incluant les trajets entre le domicile et le lieu de travail, ainsi que les espaces publics et privés quand ils sont un lieu de travail
    • la reconnaissance de l’effet disproportionné de la violence fondée sur le genre et du harcèlement sur les femmes
    • l’impact de la violence domestique sur le monde du travail, et
    • l’importance d’installations sanitaires.

    Ces points essentiels n’ont pu être obtenus que grâce à vos statistiques, études de cas et témoignages, qui ont permis de renforcer notre argumentaire dans les débats.

    Nous sommes en vue de la forme la plus contraignante qui soit pour un instrument international : une convention soutenue par une recommandation, avec un appui clair des gouvernements.

    Toutefois, le combat n’est pas terminé, la formulation étant sujette à négociation et à amendement lors de la seconde et dernière phase de la discussion à la CIT en juin 2019.

    Les employeurs exercent d’intenses pressions sur les gouvernements pour que la formulation soit affaiblie. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons sensibiliser les centrales syndicales nationales et les gouvernements du monde entier à l’impact de la violence dans les transports, en particulier à l’égard des travailleuses, pour défendre les avancées obtenues à ce jour. 

    La violence est toujours l’une des principales entraves au recrutement et au maintien des femmes au travail, en particulier dans des secteurs majoritairement masculins comme les transports.

    Montrez pourquoi les travailleuses et travailleurs des transports de votre syndicat ont besoin d’une convention de l’OIT !

    Avec l’essor de la campagne #metoo, de plus en plus de femmes du monde entier trouvent le courage de briser le silence et de témoigner pour endiguer la stigmatisation. Faisons entendre notre voix collective pour exprimer notre solidarité avec ce mouvement mondial lors de la Journée internationale en utilisant ce modèle ! Utilisez les hashtags #ITFWomen #ILOConvention #metoo #ThisIsOurWorldToo sur les réseaux sociaux.

    Veuillez envoyer toute mise à jour sur votre action en faveur d’une convention de l’OIT (voir la circulaire envoyée en octobre par Stephen Cotton) à women@itf.org.uk pour soutenir notre stratégie en cours et obtenir les meilleurs résultats possibles pour les travailleuses et travailleurs des transports. Nous partagerons également vos activités, photos et vidéos de cette Journée internationale sur le site si vous nous les envoyez à women@itf.org.uk entre le 25 novembre et le 7 décembre 2018.

    Aidez-nous à faire passer le mot

    Suivez-nous sur notre Blog, Facebook et Twitter, avec les hashtags #ITFWomen #ILOConvention #metoo #ThisIsOurWorldToo, pour pouvoir partager des contenus et ainsi soutenir notre campagne en faveur d’une convention de l’OIT. 

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires